Genius Geomatics

Eau

Nouvelle version WSPRO 2021.7
Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks WS Pro 2021.7

Nouveautés de la version

Cette rubrique résume les modifications et les ajouts incorporés dans InfoWorks WS Pro 2021.7 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Voici un aperçu de certaines nouvelles fonctionnalités de la version 2021.7. Pour avoir la liste exhaustive de celle-ci, vous pouvez télécharger le document dans le boutons ci-dessous.

Nouveautés 2021.7

La dernière version d’InfoWorks WS Pro, la version 2021.7, offre aux utilisateurs de nouvelles fonctionnalités qui améliorent la gestion des modèles et les rapports d’incidents. Depuis des décennies, InfoWorks WS Pro est un leader de l’industrie pour la gestion flexible des modèles d’approvisionnement en eau potable. Les nouvelles fonctionnalités clés comprennent la gestion des scénarios, l’émetteur de rupture de conduite, le partage des SQL, le rapport sur les zones d’interruption de l’approvisionnement en eau et l’amélioration des licences.

Import et export de SQLs

InfoWorks WS Pro inclut depuis longtemps son propre sous-ensemble de langage de requête structuré (SQL) pour sélectionner et mettre à jour les objets du réseau en utilisant des critères spécifiques. Cela a permis à nombreux utilisateurs d’analyser, de rechercher, d’interroger et de mettre à jour les données de modèles hydrauliques de toute complexité.

Les utilisateurs peuvent désormais partager ces SQL entre les modèles et les équipes, en important et en exportant des SQL.

Rapports sur les interruptions d’approvisionnement pour la conformité Ofwat

InfoWorks WS Pro indique combien de clients ont été affectés par un incident tel qu’une rupture de canalisation, et pendant combien de temps. Sur la base d’une représentation du réseau d’eau au moment de l’incident, il renvoie également une liste de tous les clients concernés, avec les heures de début et de fin de leur interruption d’approvisionnement.

Rationalisation des licences

Le nouveau système de licence d’InfoWorks WS Pro facilite la gestion des licences et offre une expérience de licence unifiée pour tous vos produits Innovyze si vous avez d’autres produits qu’InfoWorks WS Pro. Il vous offre également les avantages suivants :

  • Facilité d’utilisation – pas de dongles, ni de fichiers de licence annuelle (.lic).
  • Possibilité de commuter une licence sur votre machine individuelle.
  • Possibilité de contrôler l’utilisation du produit (c-à-d qui utilise InfoWorks WS Pro).
  • Renouveler InfoCare plus facilement, car les étapes fastidieuses requises par l’ancienne plateforme de licence ne sont plus nécessaires.

Pour demander le nouvel Innovyze License Administrator (ILA), contactez-nous.

Veuillez noter que si vous utilisez un dongle, vous pourrez alterner entre l’utilisation du dongle et le nouveau système de licence amélioré.

Nouvelle version ICM 2021.5
Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks ICM 2021.5

Nouveautés de la version

Cette rubrique résume les modifications et les ajouts incorporés dans InfoWorks ICM 2021.5 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Voici un aperçu de certaines nouvelles fonctionnalités de la version 2021.5. Pour avoir la liste exhaustive de celle-ci, vous pouvez télécharger le document dans le boutons ci-dessous.

Nouveautés 2021.5

Import de MNT TIN depuis 12D

Les modèles de terrain TIN peuvent désormais être importés à partir de fichiers 12DA avec un encodage de texte USC-2, BOM, ainsi qu’à partir de fichiers 12DA avec l’encodage original.

Corbeille

Dans les versions précédentes, InfoWorks ICM comptait le nombre d’éléments contenus dans la corbeille et affichait ce nombre, entre parenthèses, à droite de l’icône. Toutefois, comme l’opération de comptage pouvait avoir un impact sur les performances d’InfoWorks ICM, en particulier si la corbeille contenait une hiérarchie d’éléments de BDD de grande taille, cette opération n’a plus lieu d’être et un astérisque (*) est désormais affiché à coté de l’icône de la corbeille si celle-ci contient des éléments supprimés.

Indicateurs par défaut pour les élévations amont et aval des conduites SWMM

Un indicateur de données par défaut (#D) peut désormais être défini pour les propriétés d’élévation en amont et en aval d’un conduit dans un réseau SWMM. S’il est défini, l’élévation en amont sera remplie avec la valeur spécifiée pour la cote radier du nœud amont et l’élévation en aval sera remplie avec la valeur de la cote radier du nœud aval.

Pluie variant dans l’espace pour les éléments de maillage 2D dans les réseaux SWMM

Les précipitations et l’évaporation variant dans l’espace peuvent désormais être appliquées aux éléments de maillage 2D lors de l’exécution de simulations 2D pour un réseau SWMM. Pour faciliter cette opération, quatre nouvelles propriétés ont été ajoutées aux objets de zone 2D :

  • une case Apply rainfall etc directly to mesh elements / Appliquer la pluie directement aux éléments de la maille qui, si cochée, garantit que les profils de pluie et les profils d’évaporation correspondants sont appliqués aux éléments de maillage dans la zone 2D
  • un champ Apply rainfall etc / Appliquer les précipitations etc., qui vous permet de choisir si les précipitations et l’évaporation seront appliquées à l’ensemble du maillage ou seulement aux éléments de maillage situés à l’extérieur de la limite du BV applicable
  • un champ Rainfall profile / Profil de pluie qui permet de spécifier quel profil de pluie doit être appliqué aux éléments du maillage de la zone 2D
  • un champ Rainfall percentage / pourcentage de pluie qui permet de spécifier le pourcentage de la hauteur de pluie qui tombera directement sur le sol dans la zone 2D.

Voir 2D zone data fields pour plus d’informations sur ces propriétés, et Spatially Varying Rainfall in SWMM NetworksUsing Spatial Rainfall in SWMM Simulations and Rain Gauge Boundaries pour plus d’informations sur la façon dont la pluie variable dans l’espace est appliquée aux éléments de maillage 2D dans les réseaux SWMM.

Murs poreux pour les réseaux SWMM

Des murs poreux peuvent maintenant être ajoutés aux réseaux SWMM. Il s’agit de lignes qui représentent des murs avec une porosité et une hauteur spécifiées et qui sont incluses dans le processus de génération du maillage lors de la création d’un maillage 2D.

Voir Porous Wall Data Fields (SWMM) pour plus d’information sur la définition des murs poreux pour les réseaux SWMM.

Importation de données XPSWMM/XPStorm dans des réseaux InfoWorks

Les types d’objets de réseau InfoWorks pour lesquels les données de réseau provenant de fichiers xpx XPSWMM et XPStorm peuvent être importées ont été étendus et comprennent maintenant les types d’objets de sous-bassins versants, surface de ruissellement, utilisation du sol, utilisation du sol built-up/washoff et hydrogrammes RTK, ainsi que les liens Orifice, Sluice, Clapet et Contrôle défini par l’utilisateur. Les données de réseau 2D des fichiers xpx peuvent également être importées dans les objets Polygone, Polygone poreux, Zone de Maillage, Zone de niveau de Maille et zone 2D dans ICM.

Voir Importing XPSWMM/XPStorm Data to InfoWorks Networks et XPSWMM/XPStorm Conversion Notes (InfoWorks) pour plus d’informations.

Zones 2D dans la Vue 3D

Auparavant, si la fenêtre Réseau 3D affichait un réseau contenant des zones 2D avec des zones de niveau de maille, la transition entre une zone de niveau de maille contenant un facteur d’élévation et une autre qui n’en contenait pas n’était pas rendue de manière lisse lorsque l’option Smoothed / Lissée était sélectionnée dans les propriétés de la vue 3D. Ce problème a été corrigé et la transition entre les zones de niveau de maillage sera désormais lisse.

Unités de polluants affichées pour les résultats de SWMM

Les unités utilisées pour la modélisation des polluants dans les réseaux SWMM sont maintenant incluses dans les grilles des résultats et dans les feuilles de propriétés pour les liens, les nœuds et les sous-bassins versants. Elles seront également affichées dans les vues de grille ou de graphique des résultats. Pour permettre l’affichage des unités, deux nouvelles unités de quantification des polluants, PCC (Pollutant count/l) et PCU (Pollutant ug/l), ont été ajoutées à la liste des unités disponibles pour ICM. Elles s’ajoutent à l’unité PC (Pollutant mg/l) qui est toujours disponible.

Résultats de la qualité de l’eau pour les réseaux SWMM

Les résultats de la qualité de l’eau pour les polluants dans les réseaux SWMM sont maintenant, par défaut, affichés dans des groupes de résultats variant dans le temps et de résultats maximaux dans les feuilles de propriétés des résultats de simulation applicables pour les liens, les sous-bassins versants et les nœuds (notez que les résultats maximaux pour les nœuds ne sont pas actuellement calculés pour les réseaux SWMM). Dans les grilles de résultats, les résultats variables dans le temps et maximaux pour chaque polluant sont affichés les uns à côté des autres. Vous pouvez modifier la disposition des résultats dans les propriétés de l’objet ou dans la grille si nécessaire.

Importation d’objets 2D depuis XPSWMM/XPSTORM vers les zones 2D de SWMM

Les données polygonales 2D XPSWMM/XPStorm, dans des fichiers au format xpx, dont le type de zone par défaut est défini sur ‘Inactif’, seront importées en tant qu’objet Zone 2D dans les réseaux SWMM.

Voir Importing XPSWMM/XPStorm Data to SWMM Networks pour des informations générales sur la façon d’importer des fichiers xpx XPSWMM/XPSTORM et XPSWMM/XPStorm Conversion Notes (SWMM) pour des informations sur la conversion.

Nouvelle version ICM 2021.4
Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks ICM 2021.4

Nouveautés de la version

Cette rubrique résume les modifications et les ajouts incorporés dans InfoWorks ICM 2021.4 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Voici un aperçu de certaines nouvelles fonctionnalités de la version 2021.4. Pour avoir la liste exhaustive de celle-ci, vous pouvez télécharger le document dans le boutons ci-dessous.

Définitions de rugosité

Les définitions de rugosité sont désormais disponibles pour les réseaux InfoWorks. Ce sont des objets polygonaux non visuels qui permettent de définir la rugosité en fonction de la profondeur dans les éléments de maillage des zones 2D. La valeur de rugosité (n de Manning) dans les éléments de maillage changera dynamiquement lors d’une simulation en fonction de la fonction de définition de rugosité

Jusqu’à trois rugosité (le n de Manning) et deux seuils de profondeur peuvent être spécifiés, elles vont être appliquée aux éléments du maillage au sein des zones 2D et/ou à la zone de rugosité à laquelle la définition de rugosité est associé.

Si plusieurs valeurs de rugosité sont spécifiées pour la définition de rugosité, les valeurs de rugosité supplémentaires sont définies à des seuils de profondeur spécifiques. Pour les définitions de rugosité avec plusieurs valeurs de rugosité, la rugosité est définie comme une fonction d’interpolation lissée où la transition entre les valeurs de rugosité suit une spline cubique.

Voir les Roughness Définitions et Roughness Définition des données champs dans l’aide ICM pour plus d’informations.

Un nouveau champ de définition de rugosité a également été ajouté aux propriétés des zones 2D et des zones de rugosité qui vous permet de sélectionner un objet de définition de rugosité à utiliser lors de la génération d’un maillage pour une zone. Auparavant, le champ Rugosité (n de Manning) fournissait les informations de rugosité ; ce champ a été retenu pour la rétro compatibilité et sera uniquement activée si aucune rugosité définition objet est sélectionné dans la définition Roughness.

Modèle de solution de volume fini pour les conduits InfoWorks

Une nouvelle option de modèle de résolution, Volume fini, est désormais disponible pour les conduites d’un réseau InfoWorks. Il a été développé pour aider à modéliser des scénarios d’écoulement transcritiques complexes, en particulier pour résoudre les sauts hydrauliques qui peuvent se produire dans une conduite.

Consultez la rubrique Théorie hydraulique pour plus d’informations sur ce nouveau modèle de solution. Si vous voulez utiliser le solveur volumes finis dans une simulation, assurez-vous que le modèle de la solution est réglé à FiniteVolume dans les propriétés pour les champs de la conduite. C’est un prototype solveur qui est en cours de rendu disponible aux utilisateurs; les résultats doivent donc à vérifier avant d’être utilisés à des fins d’étude.

Affichage de la somme et de la valeur moyenne des cellules sélectionnées dans les fenêtres de grille d'objet réseau

La somme et la valeur moyenne des propriétés ou des résultats des objets de réseau numériques applicables, tels que la surface ou le volume d’inondation, peuvent désormais être affichées dans la barre d’état lorsque l’ option Somme automatique est sélectionnée dans le menu Grille ou la barre d’outils Fenêtres de la grille de modélisation , et le les cellules pertinentes sont sélectionnées dans l’objet de réseau ou la fenêtre de grille de résultats. Voir Modification des données dans la fenêtre Tableau d’objets réseau pour plus d’informations.

Malaisie HP1 2015 précipitations

Les pluies de projet incluent désormais une nouvelle option Malaysia Rainfall HP1 2015. Cette méthode est basé sur la méthodologie mise à jour décrite dans la procédure hydrologique n ° 1 (révisée et mise à jour en 2015) du gouvernement de Malaisie, Département de l’irrigation et du drainage, et comprend deux nouveaux domaines, ARF et facteur de changement climatique , qui sont utilisés pour déterminer le areal réduction facteur et le climat des facteurs de changement à être appliqués à la pluie de conception.

De plus, la zone est maintenant utilisée pour spécifier la taille du bassin versant pour lequel les précipitations doivent être générées , le choix de l’ ARI ( intervalle de retour moyen en années) a été étendu pour inclure les options – 0,16 , 0,25 et 200 , et le choix des emplacements a été mis à jour afin que vous puissiez maintenant sélectionner l’une des cinq régions de pluie qui déterminent le modèle temporel à utiliser. Et, bien que vous soyez toujours obligé de fournir les coefficients d’équation polynomiale IDF, ceux – ci sont maintenant pour λ, Ƙ, θ et Ƞ, qui sont utilisés dans l’ équation d’ intensité des précipitations mise à jour .

Voir les générateur de pluie de projet et la fenêtre de Générateur de pluie de projet pour plus d’informations.

Eau

Nouvelle version InfoWorks ICM 2021.3

Nouveautés de la version

Cette rubrique résume les modifications et les ajouts incorporés dans InfoWorks ICM 2021.3 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Voici un aperçu de certaines nouvelles fonctionnalités de la version 2021.3. Pour avoir la liste exhaustive de celle-ci, vous pouvez télécharger le document dans le boutons ci-dessous.

Plusieurs intervalles de temps pour le générateur de pluie de projet  FEH2013 (UK)

Le générateur de pluie de projet pour FEH2013 vous permet désormais de spécifier plusieurs intervalles de temps, en secondes ou en pourcentage (%). Chaque pas de temps doit être séparé par une virgule et doit avoir une durée correspondante définie pour lui. Les durées multiples doivent également être séparées par des virgules.

Lorsque plusieurs pas de temps et durées sont définis, la série chronologique des précipitations qui en résulte, affiche les entrées de données d’événement pour chaque durée avec un espacement de pas égal à la valeur spécifiée.

Granularité minime pour les fichiers au format ASCII et Binary Grid  observés et prévisionnels

Les fichiers au format ASCII et Binary Grid avec une granularité infime peuvent désormais être inclus dans une TSDB spatial. Consultez la rubrique Configuration de la base de données de séries temporelles spatiales pour plus d’informations sur le format de fichier des fichiers avec une granularité infime.

 Importing HYDX data

Les nœuds de compartiment, définis dans les champs CMP_IDE de HYDX Knooppunt.csv, peuvent désormais être importés en tant que nœuds de stockage dans InfoWorks ICM. Voir la section Knooppunt dans la rubrique Notes de conversion HYDX pour plus d’informations.

La forme de conduite multi-profil (MVR), qui était auparavant importée en tant que type asymétrique d’une forme définie par l’utilisateur, est désormais importée en tant que forme symétrique définie par l’utilisateur. Voir la section Forme dans la rubrique Notes de conversion HYDX pour plus d’informations.Auparavant, si PMP_AN1 et PMP_AF1 de Kunstwerk.csv étaient égaux à zéro, les données étaient importées en tant que type vortex d’objet de contrôle défini par l’utilisateur. Cependant, ce n’est plus le cas. Si aucune valeur n’est incluse dans Kunstwerk.csv pour PMP_AN2 et PMP_AF2, les valeurs pour PMP_AN1 et PMP_AF1 sont importées en tant que niveau d’activation et niveau d’arrêt d’une pompe. Voir la section Pompe dans la rubrique Notes de conversion HYDX pour plus d’informations.

Modélisation 2D pour les réseaux SWMM

Les simulations 2D, qui fournissent une analyse plus détaillée des zones de crue définies du réseau, sont désormais disponibles pour les réseaux SWMM. Lors d’une analyse, une simulation 2D sera automatiquement effectuée pour tout réseau contenant au moins une zone 2D.

Les zones 2D vous permettent de définir des zones présentant un intérêt particulier pour lesquelles une analyse plus détaillée est requise, et vous pouvez utiliser des zones de maillage 2D pour diviser une zone 2D en différentes régions de résolution de maillage. Les polygones poreux, qui représentent des murs fermés avec une porosité et une hauteur spécifiées, peuvent également être inclus dans une simulation 2D. Les zones 2D, les zones de maillage 2D et les polygones poreux sont tous utilisés dans le cadre du processus de génération de maillage effectué lors de la modélisation des écoulements 2D.

Une nouvelle option de maillage a été ajoutée au menu Modèle, à partir de laquelle vous pouvez sélectionner l’option Zones de maillage 2D … pour afficher la boîte de dialogue Zones de maillage 2D. Dans cette boîte de dialogue, vous pouvez choisir si les objets réseau ou les données SIG numérisées représentant les vides, les lignes de rupture et les données de mur doivent être lus à partir d’un fichier SIG, d’une couche GeoPlan ou de polygones ou polylignes sélectionnés dans le GeoPlan, ou vous pouvez choisir de les exclure du maillage. Vous pouvez également sélectionner le MNT à utiliser pour calculer les hauteurs des sommets des éléments de maillage et démarrer le processus de génération de maillage à l’aide de la méthode de « Clip Meshing ». Un travail de maillage sera créé pour chaque zone sélectionnée pour le maillage et la boîte de dialogue Planifier le (s) travail (s) s’affiche automatiquement pour vous permettre de sélectionner où et quand exécuter les travaux.

Une fois la génération du maillage terminée, vous pouvez utiliser la nouvelle option Charger les résultats du travail de maillage … dans Modèle | Maillage pour afficher la boîte de dialogue Gérer les résultats de maillage à partir de laquelle vous pouvez consulter les journaux de maillage des travaux de maillage et charger les maillages sur le réseau.

Les effets visuels, tels que la couleur et la visibilité, pour les éléments 2D dans la fenêtre GeoPlan peuvent être contrôlés à partir de la page Eléments des propriétés du GeoPlan, et vous pouvez afficher les propriétés des éléments de maillage 2D sur le GeoPlan à l’aide de l’outil de propriétés de la barre d’outils GeoPlan ( ).

Pour modéliser l’échange des écoulements de débordement entre le système de collecte et une zone maillée 2D, le réseau doit contenir des nœuds 2D. Lors d’une simulation 2D, l’inondation du système de collecte vers le maillage est modélisée aux emplacements des nœuds 2D. Le champ Type d’inondation pour les types de nœuds de jonction détermine la façon dont l’inondation au niveau d’un nœud de jonction est gérée lors d’une simulation 2D. S’il est défini sur Lost, le volume de débordement est perdu par le système, cependant, s’il est défini sur 2D, le débit entre le stockage de surface sur le maillage 2D et la jonction est calculée à l’aide d’une équation d’orifice. Voir Définition de nœuds 2D pour plus d’informations.

Un nouveau bouton, Paramètres 2D, a été ajouté à la fenêtre similation SWMM. Cela affiche la boîte de dialogue Paramètres 2D, qui est utilisée pour afficher et modifier les paramètres de tolérance et les paramètres avancés à utiliser dans les simulations 2D.

Les résultats d’une simulation 2D peuvent être affichés sous forme de thèmes dans la fenêtre GeoPlan, dans les grilles de résultats et les vues graphiques variant dans le temps, et dans une fenêtre de profil en long. Voir Affichage des résultats de simulation 2D pour plus de détails.

Charge totale et Charge total maximum pour les objets de point de  résultat de réseau 1D

Deux nouveaux résultats, Charge totale et Charge totale maximale ont été ajoutés pour les objets de résultat de point de résultats de réseau 1D. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Champs de données de résultats d’objet de résultats réseau.

Résultat récapitulatif de la zone pour les zones perméables 2D

Étant donné que les zones des zones perméables 2D dans les réseaux InfoWorks, pour lesquelles les résultats sont générés lors d’une simulation, peuvent être différentes des zones réelles délimitées par les polygones de zone perméable 2D, un nouveau résultat Résumé de la zone dans la zone 2D est désormais disponible. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Champs de données de résultats de zones perméables (2D).

Green-Ampt. Le déficit d’humidité du sol (%) est remis à zéro pendant les  simulations 2D

Lors d’une simulation 2D qui inclut une surface d’infiltration qui modélise l’infiltration Green-Ampt dans un réseau InfoWorks, le moteur de simulation réinitialise maintenant le résultat du déficit d’humidité du sol (SMD) pour la zone 2D à 0, si le SMD devient négatif pendant la simulation.

Pluviométrie moyenne des sous-bassins hydrographiques pour les  réseaux SWMM

Une nouvelle option Utiliser la pluviométrie moyenne par zone a été ajoutée aux sous-bassins versants du réseau SWMM. Lors de l’utilisation des précipitations spatiales, provenant d’événements ou de TSDB, les sousbassins sont mis en correspondance, par défaut, avec le polygone de précipitations qui contient le centre de gravité du sous-bassin. Pour de très grands sous-bassins et / ou des données de précipitations à haute résolution (radar), où le sous-bassin chevauche plusieurs polygones de précipitations, cela peut signifier que la pluviométrie simulée du sous-bassin n’est pas représentative de la pluviométrie sur le sous-bassin dans son ensemble. Cochez l’option Utiliser la pluie moyennée par zone pour calculer les précipitations pour le sous-bassin en tant que moyenne surfacique des précipitations de tous les polygones de précipitations qui chevauchent le sous-bassin.

Pour plus de détails, consultez les rubriques Utilisation de la pluie spatiale dans les simulations SWMM et les connecteurs TVD.

Moteur de simulation pour les simulations InfoWorks mis à jour pour  prendre en charge SWMM v5.1.015

Les composants SWMM5 inclus dans le moteur des simulations InfoWorks ont été mis à jour vers SWMM 5.1.015.

Patch de correction

Ce document répertorie les bogues qui ont été corrigés entre les versions 2021.2 et 2021.3 d’InfoWorks ICM. Les correctifs répertoriés ici sont ceux qui sont considérés comme susceptibles d’avoir un impact inattendu sur les utilisateurs, comme des résultats de simulation modifiés, mais également des différences de comportement du logiciel.

Beaucoup de ces correctifs ont déjà été mis à disposition dans les versions de correctif de 2021.2 et ont été reportés dans la version 2021.3. Les correctifs sont regroupés en fonction de la version du correctif dans laquelle ils ont été initialement rendus disponibles.

InfoWorks ICM 2021.3

Vue 3D des berges frontale

Une erreur de mise à l’échelle dans la vue 3D des berges frontales a été corrigée.

Affichage de la pluie spatiale dans les résultats SWMM

L’affichage des résultats spatiaux des précipitations à partir des simulations SWMM dans le GeoPlan a été mis en œuvre.

Nouvelle version ICM 2021.2.1
Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks ICM 2021.2.1

Nouveautés de la version

Cette rubrique résume les modifications et les ajouts incorporés dans InfoWorks ICM 2021.2 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Export des simulations SWMM vers des fichiers INP

Un problème avec l’export des exécutions SWMM contenant des pluies de projet vers des fichiers INP a été corrigé.

Modèles de statistiques SWMM

Un problème avec les valeurs de seuil dans les modèles de statistiques pour les simulations SWMM qui était modifié lorsque l’on valide le modèle a été résolu.

Import XPRafts

Une erreur dans l’import des pentes de section en travers à partir de XPRafts a été corrigée.

Infiltration avec les simulations utilisant un GPU

Dans les simulations exécutées sur un GPU, lorsque le sol est presque entièrement saturé, des augmentations parasites rapides du taux d’infiltration peuvent se produire. Cela a été corrigé.

Récupération Horton lors de l'exécution sur un processeur

Lors de l’exécution d’une simulation 2D sur un CPU, le calcul de la récupération Horton était incorrect lorsque le sol devient saturé. Il n’y a pas d’infiltration depuis la surface. Cela a été corrigé.

Assigner des berges dans le maillage de clip

Un défaut dans l’affectation des berges lors de l’utilisation du maillage de clip a été corrigé.

Migration des paramètres lors de la première utilisation

Lors de la première utilisation de la version 2021.2, la migration de l’emplacement racine local, de la base de données principale, des unités, des étiquettes GeoPlan et GeoPlan de la version précédente migrait depuis la version 11.0. Ces paramètres sont désormais correctement migrés à partir de 2021.1.

Import InfoDrainage

Une erreur provoquant la définition de niveaux incorrects pour les SWC par l’importateur InfoDrainage a été corrigée.

Import GeoTIFF

Un problème avec l’import de MNT à partir de GeoTIFF a été corrigé.

Actualité, Eau, Non classé

Nouvelle version InfoDrainage 2021.2

Nouveautés de la version

Cette rubrique résume les modifications et les ajouts incorporés dans InfoDrainage 2021.2 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Modification de licence (ACTION A FAIRE)

Avec cette dernière mise à jour et pour prendre en charge notre technologie de licence à l’avenir, nous devons vous délivrer une nouvelle licence. Cette nouvelle licence fonctionnera uniquement à partir de la version 2021.2.

Remarque : votre ancienne licence fonctionnera avec les versions jusqu’à 2021.1 et continuera de fonctionner pendant 30 jours pour permettre l’installation de la nouvelle version et de la nouvelle licence. Après 30 jours, votre ancienne licence cessera de fonctionner.

Téléchargements : utiliser le portail de Geomod avec vos identifiants (à demander à support si vous ne les trouvez pas).

Vous devez disposer des privilèges administratifs pour installer cette version.

Pour les licences fixes

  1. Téléchargez la dernière version d’InfoDrainage 2021.2 à partir du lien sur le portail Geomod et l’installer.
  2. Exécutez Innovyze License Administrator (ILA) et entrez votre nouvel EID à demander au support Geomod.

Pour les licences réseaux

Machine serveur

  1. Téléchargez la dernière version d’Innovyze License Administrator (ILA) à partir du portail Geomod et l’installer
  2. Exécutez Innovyze License Administrator (ILA) et entrez votre nouvel EID à demander au support Geomod.
  3. Le serveur de licences obtiendra la nouvelle licence dans les prochaines 24 heures (lorsque le serveur de licences effectuera la prochaine synchronisation). Alternativement, il est possible de forcer une synchronisation en redémarrant le service « Service de plug-in Sentinel Cloud pour InnovyzeLtd » via le panneau de contrôle:

Machines clientes

Téléchargez la dernière version d’InfoDrainage à partir du portail Geomod et l’installer. Si vous souhaitez continuer à utiliser la version 2021.1, veuillez prendre une copie du répertoire d’installation avant d’installer la nouvelle version.

Si vous avez besoin d’accéder à votre ancienne licence après 30 jours pour prendre en charge une ancienne version, veuillez contacter votre responsable de compte.

Conception de réseaux d'assainissement

Concevez des réseaux eaux usées en utilisant un ensemble de méthodes avec l’assistant de conception de réseau capable de dimensionner les conduites et les regards conformément aux exigences réglementaires pour une validation rapide. Choisissez entre :

  • Baseflows : données saisis par l’utilisateur
  • Méthode des unités de débit EN752 (comprends le calculateur d’unités de débit totales pour éviter d’avoir à utiliser des feuilles de calcul supplémentaires)
  • Débit par personne ou par logement par jour (méthode de dimensionnement classique)
Infodrainage

Débit de base

Appliquez des débits constants à l’aide du nouveau type de débit d’entrée de base pour les phases Pluviales ou Eaux usées. Un débit de base est un hydrogramme d’entrée simplifié.

Conception de conduite avancée

Dans les phases Eaux usées et Pluviales, l’assistant de dimensionnement de réseau permet désormais une utilisation optimale des pentes maximales et des niveaux minimum de cotes radier pour réduire le besoin d’ajustements manuels. Avec la même capacité à examiner les modifications et les vérifications optionnelles, l’ingénieur contrôle sa conception.

InfoDrainage

Nous vous recommandons d’installer cette dernière version du produit pour mettre à jour votre produit ou de contacter votre administrateur système pour demander cette mise à jour.

InfoDrainge

 Synchronisation des niveaux des regards et les couvertures des conduites

Cela signifie que si le niveau de couverture est modifié sur les propriétés des conduites, il met à jour le regard, et vice-versa.

Tout sélectionner dans l’arborescence

Tout sélectionner dans l’arborescence permettra une meilleure utilisation des propriétés pour les éditions multiples et facilitera la modification des modèles de tous les types d’objet.

Améliorations supplémentaires des licences

Entrez maintenant le serveur de licences réseau dans le produit et choisissez entre différentes licences lorsque plusieurs existent pour faciliter l’application et la mise à jour des licences.

Nouvelle version ICM 2021.2
Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks ICM 2021.2

Nouveautés de la version

Cette rubrique résume les modifications et les ajouts incorporés dans InfoWorks ICM 2021.2 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Réseaux InfoWorks

Générateur de pluie FEH2013

Le générateur de pluie de projet de type FEH2013 vous permet désormais de spécifier vos propres pas de temps, en secondes, pour les données d’événement de pluie plutôt que d’utiliser automatiquement les 60 secondes par défaut. Lorsque cette valeur a été définie dans le nouveau champ Timestep, la série chronologique des précipitations résultante affichera les entrées de données d’événement avec un espacement de pas égal à la valeur spécifiée.

 Données radar au format canadien GRIB 2

Les données radar prévisionnelles au format GRIB2 du Centre météorologique canadien (CMC) sont désormais prises en charge par InfoWorks ICM. Pour inclure ce type de données dans une TSDB spatiale, assurez- vous que l’option Grib 1 (prévision) (et non Grib 2) est sélectionnée dans le champ Format de fichier de données de la boîte de dialogue Configuration de la base de données de séries temporelles spatiales, puis configurez la TSDB spatiale comme requis.

Importer des MNT grille à partir de GeoTIFF

Les MNT grilles peuvent désormais être importés à partir de fichiers au format de fichier image taggée GeoTIFF (.tiff) ou de format d’image taggée (.tif).

Import de réseau issus d’InfoDrainage

Les données du réseau InfoDrainage peuvent désormais être importées à partir de fichiers au format IDDX. En outre, les injections d’hygdrogrammes peuvent également être importés en tant que type « Hydrogrammme d’entrée » à partir d’un fichier IDDX. Les données InfoDrainage peuvent également être importées à partir de scripts Ruby à l’aide d’ICM Exchange. Consultez la documentation ICM Exchange pour plus d’informations.

Modélisation multi-coliformes

Il est maintenant possible d’inclure plus d’un seul coliforme pour les simulations de la qualité de l’eau. Le choix des polluants coliformes pour les coefficients de diffusion inclut désormais les options CF1 à CF4 (Coliforme 1 à Coliforme 4). Le COL original (Coliformes) est toujours disponible, mais contrairement aux nouveaux polluants coliformes, il ne supporte pas les coliformes attachés aux fractions de sédiments. La liste des déterminants des polluants en décomposition et des processus définis par l’utilisateur a été étendue pour inclure CF1DIS à CF4DIS pour les coliformes dissous 1 à 4, CF1SF1 à CF4SF1 pour les coliformes 1 à 4 attachés à la fraction sédimentaire 1 et CF1SF2 à CF4SF2 pour les polluants coliformes 1 à 4 attachés à la fraction de sédiments 2. Voir les paramètres de qualité de l’eau et de sédiments pour plus d’informations.

Le pollutographe InfoWorks a également été mis à jour pour inclure les nouveaux polluants coliformes. Quatre nouveaux onglets, intitulés C1D, C2D, C3D et C4D, ont été ajoutés à l’éditeur d’événements de pollutographe, vous permettant de spécifier des concentrations variant dans le temps pour les déterminants des coliformes dissous. Des facteurs de puissance fixes pour les déterminants des coliformes liés aux fractions de sédiments peuvent également être définis, si besoin. De même, quatre nouveaux onglets qui vous permettent de définir des facteurs de puissance variant dans le temps pour les déterminants des coliformes attachés ont également été ajoutés aux pollutographes InfoWorks ; ceux-ci sont étiquetés C1A, C2A, C3A et C4A. Pour permettre l’inclusion des nouveaux polluants coliformes dans une simulation de la qualité de l’eau, la boîte de dialogue Paramètres MQ a été mise à jour pour inclure les polluants coliformes CF1 à CF4 dans la liste des polluants à modéliser. Les polluants coliformes sélectionnés seront modélisés en tant que polluants dissous et éventuellement en tant que polluants attachés à la fraction de sédiments 1 et / ou à la fraction de sédiments Pour les simulations 2D, la grille des seuils de changement de la qualité de l’eau sur 1 heure dans l’onglet Régime Permanet de la boîte de dialogue Paramètres 2D comprend désormais les nouveaux déterminants CF1DIS à CF4DIS, CF1SF1 à CF4SF1 et CF1SF2 à CF4SF2 dans sa colonne Variables ; les valeurs de seuil pour lesquelles peuvent être spécifiées dans la nouvelle colonne Concentration Coliform.

La liste des déterminants de la boîte de dialogue Diagnostic, utilisée pour spécifier les limites de diagnostic pour vérifier la précision de calcul des simulations, a également été étendue pour inclure les nouveaux polluants coliformes CF1 à CF4. Consultez la rubrique Simulations de la qualité de l’eau pour plus d’informations sur la configuration et l’exécution d’un modèle de qualité de l’eau dans une simulation InfoWorks.

Les informations sur les résultats des déterminants des coliformes dans les simulations de la qualité de l’eau sont incluses dans les rubriques Champs de données de résultats de nœud, champs de données de résultats de lien, champs de données de résultats d’objet de résultats de réseau et champs de données de résultats de zone 2D. Pour soutenir la modélisation des polluants coliformes supplémentaires, plusieurs nouvelles unités de mesure – concentration de coliformes, décroissance exponentielle des coliformes, taux de décomposition maximal des coliformes, coliformes (CE) et coliformes (IE) et puissance des coliformes (CP) – ont été ajoutées à InfoWorks ICM. Voir la rubrique « Units Key » de l’aide pour plus d’informations.

Import de données à partir de données XPRAFTS

Les données de bassin d’orage peuvent désormais être importées à partir de fichiers XPRAFTS XPX vers un type de nœud « storage » dans un réseau InfoWorks.

Modèles de statistiques

Le modèle de statistiques a été mis à jour pour inclure une nouvelle liste déroulante Type de réseau dans laquelle vous pouvez sélectionner le type de réseau (InfoWorks ou SWMM) pour lequel vous souhaitez produire un rapport statistique. Lorsque vous sélectionnez le type de réseau, les éléments répertoriés dans le type d’emplacement seront limités à ceux qui s’appliquent au type de réseau sélectionné. De plus, pour les réseaux SWMM, vous pouvez désormais inclure les attributs TVD Connector dans un rapport statistique.

Réseaux SWMM

Facteur unitaire de masse pour les entrées de polluants pour les nœuds SWMM

Pour garantir que les facteurs unitaires pour les types massiques d’entrées de polluants peuvent être appliqués pendant une simulation aux données variant dans le temps des TSDB scalaires ou spatiaux ainsi qu’aux événements, le facteur Unités, qui a été spécifié dans le cadre des propriétés de profil d’un événement de pollutographe SWMM, a été déconseillé (mais conservé pour compatibilité ascendante) et remplacé par un nouveau facteur d’unités de masse pour l’afflux de polluants de chaque nœud. Tout comme le facteur d’unités, le facteur d’unités de masse est utilisé pour convertir les valeurs d’entrée de polluants en unités de masse et a une valeur par défaut de 1.

Cela signifie qu’à moins que vous ne modifiiez le facteur d’unités de masse, toute simulation réexécute ou exportation réseau qui inclut les pollutographes SWMM ne seront pas affectés par l’ajout du nouveau facteur. Lors de l’importation de données de modèle à partir d’un fichier texte SWMM5, le ‘Mfactor’ de la section [INFLOWS] du fichier inp est maintenant importé dans la colonne Facteur d’unités de masse de la grille d’entrée de polluants pour un nœud SWMM. Auparavant, il aurait été importé dans le facteur Unités dans les propriétés de profil d’un événement de pollutographe SWMM.

De même, lors de l’export d’un réseau SWMM vers un fichier au format SWMM5, les valeurs de la colonne Facteur d’unités de masse de la grille d’entrée de polluants d’un nœud sont exportées vers «Mfactor» dans la section [INFLOWS] du fichier exporté. Notez que si un facteur d’unités et un facteur d’unités de masse sont spécifiés et que les deux facteurs sont définis sur une valeur autre que 1, les deux facteurs seront appliqués aux valeurs d’entrée de polluants pertinentes pour le nœud applicable lors d’une simulation ou lors de leur exportation. . Un message sera inclus dans le fichier journal applicable qui fournira le nom du noeud et du pollutographe SWMM pour lequel le facteur d’unités a été appliqué deux fois.

Limites des pluviomètres pour les réseaux SWMM

Les limites des pluviomètres, qui sont utilisées pour définir les zones de précipitations spatialement variables, peuvent désormais être spécifiées pour les réseaux SWMM. Voir la rubrique Limites des pluviomètres pour plus d’informations.

Export de données réseau SWMM vers un fichier SWMM5

Les propriétés du sous-bassin, le modèle d’infiltration et les sols, ainsi que les propriétés du sol sont maintenant exportées vers la section [INFILTRATION] d’un fichier SWMM5 INP. Auparavant, ils étaient exportés vers la section [Innovyze_Supplementary_Infiltration] dans un fichier INP.

Moteur de simulation pour les simulations SWMM mis à jour pour prendre en charge SWMM v5.1.015

Les composants SWMM5 inclus dans le moteur pour les simulations SWMM ont été mis à jour vers SWMM 5.1.015.

Lignes générales pour les réseaux SWMM

Les objets General Line peuvent désormais être ajoutés aux réseaux SWMM. Ceux-ci seront utilisés dans le cadre du processus de génération de maillage lorsque la modélisation 2D est disponible pour les réseaux SWMM, et peuvent être utilisés pour modéliser des entités qui agissent comme des lignes de rupture ou des murs dans une zone 2D.

Propriété de type Flood pour les nœuds SWMM

Une nouvelle propriété de type Flood a été ajoutée pour les types de nœuds de jonction, qui détermine comment l’inondation au niveau d’un nœud de jonction sera gérée lorsque des simulations 2D sont disponibles pour les réseaux SWMM.

Nouvelle version WSPRO 2021.3
Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks WS Pro 2021.3

Les corrections apportées

Cette rubrique répertorie tous les améliorations incorporés dans InfoWorks WSP Pro 2021.3.

Troncature des ID d'actifs dans le journal du moteur de calcul

Les chaînes de texte japonais ou chinois plus longues (généralement les ID d’actif) sont tronquées dans le fichier de résultat du moteur de calcul. C’est corrigé

Mode de vanne

Le mode de vanne doit être défini dans une liste de choix. Dans WS Pro, il était également possible de taper du texte dans ce champ, ce qui est incorrect. C’est corrigé.

Essai de bouche incendie

Des erreurs dans le moteur de calcul qui étaient non résolues ont été observées dans certains cas lors de la génération d’une courbe de prise d’eau dans un essai de bouche incendie. La stabilité a été améliorée.

Fenêtre de recherche

Après avoir ajouté de nouveaux objets à un réseau, ils n’apparaissaient pas dans la fenêtre de recherche. C’est corrigé.

Grille de l'objet sélectionné

Parfois, la grille des objets sélectionnés était effacée après une validation. C’est corrigé.

Open Data Import Center

Parfois, des conduites très courtes n’étaient pas importés par l’Open Data Import Center. Ceci est corrigé.

Journée utilisateurs ICM
Actualité, Eau

Réunion utilisateur InfoWorks ICM 2021

Suite au retour de nos clients, nous avons pris la décision d’organiser la réunion utilisateur InfoWorks ICM sous forme d’une série de webinaire à partir de janvier 2021. Nous ne pourrons malheureusement pas profiter de la croisière péniche sur la Seine cette année, mais ce n’est que partie remise afin que tout le monde reste en sécurité.

Comme nous en avons l’habitude, nous souhaiterions faire intervenir nos clients pour présenter leurs projets. Il s’agira d’une présentation de 15 minutes. Si vous êtes intéressé, merci de nous contacter au plus vite sur l’adresse gestion-hydro[at]geomod.fr et avant le 19/01/2021, afin que nous puissions inclure votre présentation dans l’un de nos webinaires et gérer la logistique.

Organisation

Les webinaires seront organisés tous les jeudis de 13h à 13h45-14h (1h maximum) à partir du 14/01/2021.

Il sera possible de vous inscrire aux webinaires grâce à lien que nous vous enverrons par email ou que vous retrouverez sur nos réseaux sociaux.

Les webinaires dureront en moyenne 45 minutes et grand maximum 1h. Une première partie de présentation sera faite suivi par un temps de questions/réponses. Les webinaires seront enregistrés et disponibles en replay.

Planning prévisionnel*

  • 14/01/2021 : Nouveaux outils Geomod
    • Présentation de l’équipe hydro
    • Espace client Geomod
    • Site web Geomod – gestion de l’eau
    • Traduction InfoWorks ICM
    • Guide hydrologique en ligne et en français
    • Aide en ligne en français
    • Pack outils à mettre à disposition
  • 21/01/2021 : Les nouveautés des versions ICM 11.0 et 2021.1
    • Nouveautés de la version 11.0
    • Nouveautés de la version 2021.1
  • 28/01/2021 : Exploiter au mieux vos résultats dans ICM + présentation client
    • Création de cartes dans ICM
    • Statistiques
    • Analyse des périodes de retour
    • Thématiques SQL
    • Présentation client
  • 04/02/2021 : Les modules ICM Suite + présentation client
    • PDM
    • TSDB
    • RiskMaster
    • Présentation client
  • 11/02/2021 : ICMLive : outil de prévision et d’aide à la décision
    • Qu’est-ce qu’apporte ICMLive ?
    • Cas d’étude réseau eaux usées/eaux pluviales
    • Cas d’étude fluvial
  • Autres dates : autres présentations clients

*ce programme est susceptible d’être modifié pour s’assurer de ne pas dépasser la durée prévue

Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks ICM 2021.1 (équivalente à la v11.5)

Nouveautés de la version

Cette rubrique résume les modifications et les ajouts incorporés dans InfoWorks ICM 2021.1 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Voici un aperçu de certaines nouvelles fonctionnalités de la version 2021.1. Pour avoir la liste exhaustive de celle-ci, vous pouvez télécharger le document dans le boutons ci-dessous.

Général

Numérotation des versions

Pour rester en phase avec les autres produits Innovyze, la numérotation des versions a changé. Cette version est maintenant numérotée 2021.1; elle aurait été 11.5 sous l’ancien système de numérotation des versions.

Génération de maillage

Comme la méthode de maillage par clip de génération de maillage excelle par rapport au maillage classique lorsqu’elle rencontre une géométrie très complexe avec une densité de sommets bien supérieure à la densité d’élément de maillage souhaitée, ce qui l’aide à être, en moyenne, quatre fois plus rapide que la méthode classique, le maillage clip est devenu l’option de génération de maillage par défaut pour toutes les nouvelles zones 2D d’un nouveau réseau.

Il est possible de basculer entre le maillage clip et le maillage classique dans les propriétés des zones 2D pour toutes les zones 2D nouvelles ou existantes en modifiant le paramètre de génération de maillage. Si vous souhaitez faire du maillage classique le maillage par défaut pour toutes les nouvelles zones 2D ou toute zone 2D existante dont l’indicateur de données est défini sur #D, vous pouvez le faire en modifiant les valeurs par défaut définies par l’utilisateur pour ce réseau. Si la propriété de génération de maillage n’a pas été définie, un avertissement est émis et la méthode classique sera utilisée lors de la génération du maillage.

Un aperçu du processus de maillage clip, et des informations sur les différences dans les méthodes de maillage, y compris les facteurs qui contribuent à une vitesse de traitement plus rapide et les aspects d’un travail de maillage à prendre en compte lors du choix de la méthode à utiliser, sont contenus dans la génération de maillage 2D. Sujet de méthodologie de l’aide.

Groupes de bases de données principales Workgroup

Les bases de données principales Workgroup peuvent désormais être affectées à des groupes. Lors de la création ou de l’ouverture d’une base de données principale Workgroup, le bouton Nouveau … de la fenêtre Ouvrir BD en lecture seule affiche désormais une fenêtre Nouvelle base de données principale qui vous permet de:

  • sélectionner ou créer un nouveau groupe auquel les bases de données principales peuvent appartenir
  • spécifier le nom d’une nouvelle base de données

Un nouveau champ Groupe a également été ajouté à la fenêtre Ouvrir BD en lecture seule dans laquelle vous pouvez sélectionner un groupe particulier dans une liste de groupes déjà définis. Si vous Sélectionnez un groupe, les entrées de la liste déroulante dans le champ Base de données seront limitées aux noms des bases de données principales affectées au groupe sélectionné. Consultez la rubrique Base de données principale pour plus d’informations sur la création et l’ouverture de bases de données principales. Notez que les bases de données principales Workgroup nécessitent que le logiciel Workgroup Data Server soit installé et exécuté en tant que service sur la machine hébergeant la base de données.

Nouveaux outils

Sélection objets exclus

Un nouvel outil de sélection d’objets exclus vous permet de sélectionner des objets exclus (objets qui sont présents dans le réseau de base mais pas dans le scénario actuel) à partir du GeoPlan. Il s’agit d’une fonction à bascule accessible à partir de la barre d’outils Sélection ou du menu Sélection.

Lorsque l’outil est activé, il peut également être utilisé avec certaines des fonctions GeoPlan telles que Polygon select et Trace and select links downstream / upstream ainsi qu’un certain nombre de fonctions de sélection, y compris, Sélectionner tous les objets, Affiner la sélection et Sélectionner isolé nœuds. Les rubriques de l’aide du menu GeoPlan, du menu de sélection et des barres d’outils InfoWorks ICM indiquent quelles fonctions peuvent être utilisées lorsque la fonction de sélection d’objet exclu est activée.

Restaurer les objets exclus sélectionnés pour les scénarios

En plus de pouvoir sélectionner les objets exclus (objets présents dans le réseau de base mais pas dans le scénario actuel) vous pouvez les restaurer.

Vous pouvez utiliser le nouvel outil de sélection d’objets exclus pour sélectionner dans le GeoPlan du scénario les objets exclus que vous souhaitez restaurer pendant puis utiliser la fonction de restauration des objets exclus sélectionnés. Cette fonction Restaurer les objets exclus sélectionnés est accessible via l’option Scénarios du menu Réseau ou depuis la barre d’outils Scénarios .

Agrandir les sections en travers

Les sections en travers sélectionnées peuvent désormais être automatiquement agrandis à l’aide de l’option Géométrie | Agrandir les sections en travers … dans le menu Modèle. Une nouvelle fenêtre Agrandir la section en travers sélectionnée vous permet de choisir les sections en travers (gauche, droite ou les deux) à agrandir et la distance sur laquelle elles doivent être agrandies. Si une ou plusieurs lignes de berge sont également sélectionnées, vous pouvez choisir d’étendre les sections en travers sélectionnées jusqu’aux intersections avec les lignes de berge, à condition que les lignes de berge soient situées dans la distance spécifiée. Si une ligne de berge est située en dehors de la distance spécifiée, les sections en travers peuvent toujours être prolongées de la distance spécifiée.

Si un MNT a été chargé sur le GeoPlan, vous pouvez choisir de définir l’espacement maximum entre les nouveaux sommets sur les sections en travers agrandies. Vous pouvez également choisir si les nouveaux sommets de section en travers auront leur élévation définie en fonction des hauteurs du MNT. C’est une fonctionnalité extrêmement utile si vous avez des données pour par ex. le lit mineur de la rivière et que vous souhaitez utiliser des données de MNT pour générer des élévations à travers le lit majeur. Consultez les rubriques Agrandir des sections en travers sélectionnées pour plus d’informations.

Redresser les lignes

Les lignes sélectionnées dans un réseau de type InfoWorks peuvent désormais être redressées entre leurs points de départ et d’arrivée ou redressées perpendiculairement à un lien sélectionné à l’aide de l’option Géométrie | Redresser les lignes sélectionnées … dans le menu Modèle. Voir la rubrique Redresser les lignes sélectionnées pour plus d’informations.

Choix de pondération pour la rugosité de Manning

Au cours d’une simulation, le moteur de simulation utilise le concept de rugosité équivalente pour fournir une valeur de rugosité pour un périmètre mouillé avec plus d’une valeur de rugosité possible. Auparavant, il pondérait les périmètres par 1 / n, que vous ayez spécifié, dans les propriétés d’un objet, 1 / n (MANNING) ou n (N) pour représenter la rugosité.

Cependant, certains autres produits, tels que HEC-RAS, pondéraient par N. Par conséquent, pour garantir que les mêmes calculs puissent être effectués lors de la modélisation dans ICM, une nouvelle case à cocher « Weight Manning rughness by n » a été ajoutée aux paramètres de simulation qui vous permet de choisir si la rugosité de Manning doit être pondérée par n.

Pour garantir l’intégrité des simulations précédentes, la case Rugosité Weight Manning par n est décochée par défaut, ce qui indique que la rugosité de Manning sera pondérée par 1 / n.

Améliorations de l'outil

Possibilité de drainer un sous-bassin vers une source ponctuelle 2D

Auparavant, il n’était pas possible d’appliquer des débits sortants d’un sous-bassin directement à un élément 2D; les aspects hydrologiques d’un sous-bassin ne pouvaient être appliqués qu’indirectement au maillage 2D via un objet 1D tel qu’un nœud, un ou plusieurs liens latéraux ou un autre sous-bassin. Par conséquent, afin d’appliquer des débits sortants directement à un maillage 2D, une nouvelle option de source ponctuelle 2D a été ajoutée à la propriété « Type d’éxutoire » d’un sous-bassin. Consultez la rubrique Propriétés de sous-bassin pour plus d’informations.

Comme pour les autres objets du sous-bassin, le drainage vers des sources ponctuelles 2D sera représenté sur le GeoPlan sous forme de grandes flèches.

Amélioration des performances pour la cartographie des inondations 2D

Des améliorations dans le calcul permet d’accélerer le processus de création des cartographies de crue 2D, en particulier lorsque de grandes surfaces TIN sont impliquées.

Profondeur minimale d’affichage des étendues d’inondation sur le Geoplan

Un nouveau champ – Profondeur calculée minimale à laquelle le thème s’applique (m) – a été ajouté à l’éditeur de thème pour le calque d’objet « Inondation. Il vous permet de spécifier les éléments de résultat de profondeur 2D minimum à prendre en compte lors de l’utilisation du thème d’inondation. Si la valeur spécifiée n’est pas dépassée dans les résultats de profondeur d’élément 2D, ces éléments ne seront pas pris en compte pour la génération du thème d’inondation.

Rendu des zones 2D dans la fenêtre 3D

Vous pouvez maintenant choisir le rendu des triangles de maillage des zones 2D dans la fenêtre de réseau 3D. Trois options sont disponibles :

  • Original (les triangles de maillage de zones 2D sont affichés avec leur profil angulaire d’origine),
  • Lissé (les triangles de maillage de zones 2D sont affichés avec un profil lissé sur les éléments de maillage)
  • Ne pas afficher (les triangles de maillage de zones 2D ne sont pas affichés).

Si l’option Lissée est sélectionnée, des options supplémentaires qui déterminent l’affichage des profondeurs d’inondation dans la zone 2D sont également disponibles. Il s’agit de :

  • eau translucide (détermine si l’eau est affichée de manière translucide ou non)
  • transition du niveau d’eau gradué (détermine si l’eau est affichée avec une transition en gradins ou lissée entre les différents niveaux d’eau).
  • Visualiser mailles de zones 2D lissées qui vous permet de visualiser le lissages des mailles 2D. Des exemples de toutes ces options sont inclus dans la rubrique Fenêtre Propriétés de la fenêtre de réseau 3D.

Avant :

ICM

Après :

 

ICM