Genius Geomatics

Eau

Nouvelle version ICM 2021.2
Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks ICM 2021.2

Nouveautés de la version

Cette rubrique résume les modifications et les ajouts incorporés dans InfoWorks ICM 2021.2 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Réseaux InfoWorks

Générateur de pluie FEH2013

Le générateur de pluie de projet de type FEH2013 vous permet désormais de spécifier vos propres pas de temps, en secondes, pour les données d’événement de pluie plutôt que d’utiliser automatiquement les 60 secondes par défaut. Lorsque cette valeur a été définie dans le nouveau champ Timestep, la série chronologique des précipitations résultante affichera les entrées de données d’événement avec un espacement de pas égal à la valeur spécifiée.

 Données radar au format canadien GRIB 2

Les données radar prévisionnelles au format GRIB2 du Centre météorologique canadien (CMC) sont désormais prises en charge par InfoWorks ICM. Pour inclure ce type de données dans une TSDB spatiale, assurez- vous que l’option Grib 1 (prévision) (et non Grib 2) est sélectionnée dans le champ Format de fichier de données de la boîte de dialogue Configuration de la base de données de séries temporelles spatiales, puis configurez la TSDB spatiale comme requis.

Importer des MNT grille à partir de GeoTIFF

Les MNT grilles peuvent désormais être importés à partir de fichiers au format de fichier image taggée GeoTIFF (.tiff) ou de format d’image taggée (.tif).

Import de réseau issus d’InfoDrainage

Les données du réseau InfoDrainage peuvent désormais être importées à partir de fichiers au format IDDX. En outre, les injections d’hygdrogrammes peuvent également être importés en tant que type « Hydrogrammme d’entrée » à partir d’un fichier IDDX. Les données InfoDrainage peuvent également être importées à partir de scripts Ruby à l’aide d’ICM Exchange. Consultez la documentation ICM Exchange pour plus d’informations.

Modélisation multi-coliformes

Il est maintenant possible d’inclure plus d’un seul coliforme pour les simulations de la qualité de l’eau. Le choix des polluants coliformes pour les coefficients de diffusion inclut désormais les options CF1 à CF4 (Coliforme 1 à Coliforme 4). Le COL original (Coliformes) est toujours disponible, mais contrairement aux nouveaux polluants coliformes, il ne supporte pas les coliformes attachés aux fractions de sédiments. La liste des déterminants des polluants en décomposition et des processus définis par l’utilisateur a été étendue pour inclure CF1DIS à CF4DIS pour les coliformes dissous 1 à 4, CF1SF1 à CF4SF1 pour les coliformes 1 à 4 attachés à la fraction sédimentaire 1 et CF1SF2 à CF4SF2 pour les polluants coliformes 1 à 4 attachés à la fraction de sédiments 2. Voir les paramètres de qualité de l’eau et de sédiments pour plus d’informations.

Le pollutographe InfoWorks a également été mis à jour pour inclure les nouveaux polluants coliformes. Quatre nouveaux onglets, intitulés C1D, C2D, C3D et C4D, ont été ajoutés à l’éditeur d’événements de pollutographe, vous permettant de spécifier des concentrations variant dans le temps pour les déterminants des coliformes dissous. Des facteurs de puissance fixes pour les déterminants des coliformes liés aux fractions de sédiments peuvent également être définis, si besoin. De même, quatre nouveaux onglets qui vous permettent de définir des facteurs de puissance variant dans le temps pour les déterminants des coliformes attachés ont également été ajoutés aux pollutographes InfoWorks ; ceux-ci sont étiquetés C1A, C2A, C3A et C4A. Pour permettre l’inclusion des nouveaux polluants coliformes dans une simulation de la qualité de l’eau, la boîte de dialogue Paramètres MQ a été mise à jour pour inclure les polluants coliformes CF1 à CF4 dans la liste des polluants à modéliser. Les polluants coliformes sélectionnés seront modélisés en tant que polluants dissous et éventuellement en tant que polluants attachés à la fraction de sédiments 1 et / ou à la fraction de sédiments Pour les simulations 2D, la grille des seuils de changement de la qualité de l’eau sur 1 heure dans l’onglet Régime Permanet de la boîte de dialogue Paramètres 2D comprend désormais les nouveaux déterminants CF1DIS à CF4DIS, CF1SF1 à CF4SF1 et CF1SF2 à CF4SF2 dans sa colonne Variables ; les valeurs de seuil pour lesquelles peuvent être spécifiées dans la nouvelle colonne Concentration Coliform.

La liste des déterminants de la boîte de dialogue Diagnostic, utilisée pour spécifier les limites de diagnostic pour vérifier la précision de calcul des simulations, a également été étendue pour inclure les nouveaux polluants coliformes CF1 à CF4. Consultez la rubrique Simulations de la qualité de l’eau pour plus d’informations sur la configuration et l’exécution d’un modèle de qualité de l’eau dans une simulation InfoWorks.

Les informations sur les résultats des déterminants des coliformes dans les simulations de la qualité de l’eau sont incluses dans les rubriques Champs de données de résultats de nœud, champs de données de résultats de lien, champs de données de résultats d’objet de résultats de réseau et champs de données de résultats de zone 2D. Pour soutenir la modélisation des polluants coliformes supplémentaires, plusieurs nouvelles unités de mesure – concentration de coliformes, décroissance exponentielle des coliformes, taux de décomposition maximal des coliformes, coliformes (CE) et coliformes (IE) et puissance des coliformes (CP) – ont été ajoutées à InfoWorks ICM. Voir la rubrique « Units Key » de l’aide pour plus d’informations.

Import de données à partir de données XPRAFTS

Les données de bassin d’orage peuvent désormais être importées à partir de fichiers XPRAFTS XPX vers un type de nœud « storage » dans un réseau InfoWorks.

Modèles de statistiques

Le modèle de statistiques a été mis à jour pour inclure une nouvelle liste déroulante Type de réseau dans laquelle vous pouvez sélectionner le type de réseau (InfoWorks ou SWMM) pour lequel vous souhaitez produire un rapport statistique. Lorsque vous sélectionnez le type de réseau, les éléments répertoriés dans le type d’emplacement seront limités à ceux qui s’appliquent au type de réseau sélectionné. De plus, pour les réseaux SWMM, vous pouvez désormais inclure les attributs TVD Connector dans un rapport statistique.

Réseaux SWMM

Facteur unitaire de masse pour les entrées de polluants pour les nœuds SWMM

Pour garantir que les facteurs unitaires pour les types massiques d’entrées de polluants peuvent être appliqués pendant une simulation aux données variant dans le temps des TSDB scalaires ou spatiaux ainsi qu’aux événements, le facteur Unités, qui a été spécifié dans le cadre des propriétés de profil d’un événement de pollutographe SWMM, a été déconseillé (mais conservé pour compatibilité ascendante) et remplacé par un nouveau facteur d’unités de masse pour l’afflux de polluants de chaque nœud. Tout comme le facteur d’unités, le facteur d’unités de masse est utilisé pour convertir les valeurs d’entrée de polluants en unités de masse et a une valeur par défaut de 1.

Cela signifie qu’à moins que vous ne modifiiez le facteur d’unités de masse, toute simulation réexécute ou exportation réseau qui inclut les pollutographes SWMM ne seront pas affectés par l’ajout du nouveau facteur. Lors de l’importation de données de modèle à partir d’un fichier texte SWMM5, le ‘Mfactor’ de la section [INFLOWS] du fichier inp est maintenant importé dans la colonne Facteur d’unités de masse de la grille d’entrée de polluants pour un nœud SWMM. Auparavant, il aurait été importé dans le facteur Unités dans les propriétés de profil d’un événement de pollutographe SWMM.

De même, lors de l’export d’un réseau SWMM vers un fichier au format SWMM5, les valeurs de la colonne Facteur d’unités de masse de la grille d’entrée de polluants d’un nœud sont exportées vers «Mfactor» dans la section [INFLOWS] du fichier exporté. Notez que si un facteur d’unités et un facteur d’unités de masse sont spécifiés et que les deux facteurs sont définis sur une valeur autre que 1, les deux facteurs seront appliqués aux valeurs d’entrée de polluants pertinentes pour le nœud applicable lors d’une simulation ou lors de leur exportation. . Un message sera inclus dans le fichier journal applicable qui fournira le nom du noeud et du pollutographe SWMM pour lequel le facteur d’unités a été appliqué deux fois.

Limites des pluviomètres pour les réseaux SWMM

Les limites des pluviomètres, qui sont utilisées pour définir les zones de précipitations spatialement variables, peuvent désormais être spécifiées pour les réseaux SWMM. Voir la rubrique Limites des pluviomètres pour plus d’informations.

Export de données réseau SWMM vers un fichier SWMM5

Les propriétés du sous-bassin, le modèle d’infiltration et les sols, ainsi que les propriétés du sol sont maintenant exportées vers la section [INFILTRATION] d’un fichier SWMM5 INP. Auparavant, ils étaient exportés vers la section [Innovyze_Supplementary_Infiltration] dans un fichier INP.

Moteur de simulation pour les simulations SWMM mis à jour pour prendre en charge SWMM v5.1.015

Les composants SWMM5 inclus dans le moteur pour les simulations SWMM ont été mis à jour vers SWMM 5.1.015.

Lignes générales pour les réseaux SWMM

Les objets General Line peuvent désormais être ajoutés aux réseaux SWMM. Ceux-ci seront utilisés dans le cadre du processus de génération de maillage lorsque la modélisation 2D est disponible pour les réseaux SWMM, et peuvent être utilisés pour modéliser des entités qui agissent comme des lignes de rupture ou des murs dans une zone 2D.

Propriété de type Flood pour les nœuds SWMM

Une nouvelle propriété de type Flood a été ajoutée pour les types de nœuds de jonction, qui détermine comment l’inondation au niveau d’un nœud de jonction sera gérée lorsque des simulations 2D sont disponibles pour les réseaux SWMM.

Nouvelle version WSPRO 2021.3
Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks WS Pro 2021.3

Les corrections apportées

Cette rubrique répertorie tous les améliorations incorporés dans InfoWorks WSP Pro 2021.3.

Troncature des ID d'actifs dans le journal du moteur de calcul

Les chaînes de texte japonais ou chinois plus longues (généralement les ID d’actif) sont tronquées dans le fichier de résultat du moteur de calcul. C’est corrigé

Mode de vanne

Le mode de vanne doit être défini dans une liste de choix. Dans WS Pro, il était également possible de taper du texte dans ce champ, ce qui est incorrect. C’est corrigé.

Essai de bouche incendie

Des erreurs dans le moteur de calcul qui étaient non résolues ont été observées dans certains cas lors de la génération d’une courbe de prise d’eau dans un essai de bouche incendie. La stabilité a été améliorée.

Fenêtre de recherche

Après avoir ajouté de nouveaux objets à un réseau, ils n’apparaissaient pas dans la fenêtre de recherche. C’est corrigé.

Grille de l'objet sélectionné

Parfois, la grille des objets sélectionnés était effacée après une validation. C’est corrigé.

Open Data Import Center

Parfois, des conduites très courtes n’étaient pas importés par l’Open Data Import Center. Ceci est corrigé.

Journée utilisateurs ICM
Actualité, Eau

Réunion utilisateur InfoWorks ICM 2021

Suite au retour de nos clients, nous avons pris la décision d’organiser la réunion utilisateur InfoWorks ICM sous forme d’une série de webinaire à partir de janvier 2021. Nous ne pourrons malheureusement pas profiter de la croisière péniche sur la Seine cette année, mais ce n’est que partie remise afin que tout le monde reste en sécurité.

Comme nous en avons l’habitude, nous souhaiterions faire intervenir nos clients pour présenter leurs projets. Il s’agira d’une présentation de 15 minutes. Si vous êtes intéressé, merci de nous contacter au plus vite sur l’adresse gestion-hydro[at]geomod.fr et avant le 19/01/2021, afin que nous puissions inclure votre présentation dans l’un de nos webinaires et gérer la logistique.

Organisation

Les webinaires seront organisés tous les jeudis de 13h à 13h45-14h (1h maximum) à partir du 14/01/2021.

Il sera possible de vous inscrire aux webinaires grâce à lien que nous vous enverrons par email ou que vous retrouverez sur nos réseaux sociaux.

Les webinaires dureront en moyenne 45 minutes et grand maximum 1h. Une première partie de présentation sera faite suivi par un temps de questions/réponses. Les webinaires seront enregistrés et disponibles en replay.

Planning prévisionnel*

  • 14/01/2021 : Nouveaux outils Geomod
    • Présentation de l’équipe hydro
    • Espace client Geomod
    • Site web Geomod – gestion de l’eau
    • Traduction InfoWorks ICM
    • Guide hydrologique en ligne et en français
    • Aide en ligne en français
    • Pack outils à mettre à disposition
  • 21/01/2021 : Les nouveautés des versions ICM 11.0 et 2021.1
    • Nouveautés de la version 11.0
    • Nouveautés de la version 2021.1
  • 28/01/2021 : Exploiter au mieux vos résultats dans ICM + présentation client
    • Création de cartes dans ICM
    • Statistiques
    • Analyse des périodes de retour
    • Thématiques SQL
    • Présentation client
  • 04/02/2021 : Les modules ICM Suite + présentation client
    • PDM
    • TSDB
    • RiskMaster
    • Présentation client
  • 11/02/2021 : ICMLive : outil de prévision et d’aide à la décision
    • Qu’est-ce qu’apporte ICMLive ?
    • Cas d’étude réseau eaux usées/eaux pluviales
    • Cas d’étude fluvial
  • Autres dates : autres présentations clients

*ce programme est susceptible d’être modifié pour s’assurer de ne pas dépasser la durée prévue

Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks ICM 2021.1 (équivalente à la v11.5)

Nouveautés de la version

Cette rubrique résume les modifications et les ajouts incorporés dans InfoWorks ICM 2021.1 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Voici un aperçu de certaines nouvelles fonctionnalités de la version 2021.1. Pour avoir la liste exhaustive de celle-ci, vous pouvez télécharger le document dans le boutons ci-dessous.

Général

Numérotation des versions

Pour rester en phase avec les autres produits Innovyze, la numérotation des versions a changé. Cette version est maintenant numérotée 2021.1; elle aurait été 11.5 sous l’ancien système de numérotation des versions.

Génération de maillage

Comme la méthode de maillage par clip de génération de maillage excelle par rapport au maillage classique lorsqu’elle rencontre une géométrie très complexe avec une densité de sommets bien supérieure à la densité d’élément de maillage souhaitée, ce qui l’aide à être, en moyenne, quatre fois plus rapide que la méthode classique, le maillage clip est devenu l’option de génération de maillage par défaut pour toutes les nouvelles zones 2D d’un nouveau réseau.

Il est possible de basculer entre le maillage clip et le maillage classique dans les propriétés des zones 2D pour toutes les zones 2D nouvelles ou existantes en modifiant le paramètre de génération de maillage. Si vous souhaitez faire du maillage classique le maillage par défaut pour toutes les nouvelles zones 2D ou toute zone 2D existante dont l’indicateur de données est défini sur #D, vous pouvez le faire en modifiant les valeurs par défaut définies par l’utilisateur pour ce réseau. Si la propriété de génération de maillage n’a pas été définie, un avertissement est émis et la méthode classique sera utilisée lors de la génération du maillage.

Un aperçu du processus de maillage clip, et des informations sur les différences dans les méthodes de maillage, y compris les facteurs qui contribuent à une vitesse de traitement plus rapide et les aspects d’un travail de maillage à prendre en compte lors du choix de la méthode à utiliser, sont contenus dans la génération de maillage 2D. Sujet de méthodologie de l’aide.

Groupes de bases de données principales Workgroup

Les bases de données principales Workgroup peuvent désormais être affectées à des groupes. Lors de la création ou de l’ouverture d’une base de données principale Workgroup, le bouton Nouveau … de la fenêtre Ouvrir BD en lecture seule affiche désormais une fenêtre Nouvelle base de données principale qui vous permet de:

  • sélectionner ou créer un nouveau groupe auquel les bases de données principales peuvent appartenir
  • spécifier le nom d’une nouvelle base de données

Un nouveau champ Groupe a également été ajouté à la fenêtre Ouvrir BD en lecture seule dans laquelle vous pouvez sélectionner un groupe particulier dans une liste de groupes déjà définis. Si vous Sélectionnez un groupe, les entrées de la liste déroulante dans le champ Base de données seront limitées aux noms des bases de données principales affectées au groupe sélectionné. Consultez la rubrique Base de données principale pour plus d’informations sur la création et l’ouverture de bases de données principales. Notez que les bases de données principales Workgroup nécessitent que le logiciel Workgroup Data Server soit installé et exécuté en tant que service sur la machine hébergeant la base de données.

Nouveaux outils

Sélection objets exclus

Un nouvel outil de sélection d’objets exclus vous permet de sélectionner des objets exclus (objets qui sont présents dans le réseau de base mais pas dans le scénario actuel) à partir du GeoPlan. Il s’agit d’une fonction à bascule accessible à partir de la barre d’outils Sélection ou du menu Sélection.

Lorsque l’outil est activé, il peut également être utilisé avec certaines des fonctions GeoPlan telles que Polygon select et Trace and select links downstream / upstream ainsi qu’un certain nombre de fonctions de sélection, y compris, Sélectionner tous les objets, Affiner la sélection et Sélectionner isolé nœuds. Les rubriques de l’aide du menu GeoPlan, du menu de sélection et des barres d’outils InfoWorks ICM indiquent quelles fonctions peuvent être utilisées lorsque la fonction de sélection d’objet exclu est activée.

Restaurer les objets exclus sélectionnés pour les scénarios

En plus de pouvoir sélectionner les objets exclus (objets présents dans le réseau de base mais pas dans le scénario actuel) vous pouvez les restaurer.

Vous pouvez utiliser le nouvel outil de sélection d’objets exclus pour sélectionner dans le GeoPlan du scénario les objets exclus que vous souhaitez restaurer pendant puis utiliser la fonction de restauration des objets exclus sélectionnés. Cette fonction Restaurer les objets exclus sélectionnés est accessible via l’option Scénarios du menu Réseau ou depuis la barre d’outils Scénarios .

Agrandir les sections en travers

Les sections en travers sélectionnées peuvent désormais être automatiquement agrandis à l’aide de l’option Géométrie | Agrandir les sections en travers … dans le menu Modèle. Une nouvelle fenêtre Agrandir la section en travers sélectionnée vous permet de choisir les sections en travers (gauche, droite ou les deux) à agrandir et la distance sur laquelle elles doivent être agrandies. Si une ou plusieurs lignes de berge sont également sélectionnées, vous pouvez choisir d’étendre les sections en travers sélectionnées jusqu’aux intersections avec les lignes de berge, à condition que les lignes de berge soient situées dans la distance spécifiée. Si une ligne de berge est située en dehors de la distance spécifiée, les sections en travers peuvent toujours être prolongées de la distance spécifiée.

Si un MNT a été chargé sur le GeoPlan, vous pouvez choisir de définir l’espacement maximum entre les nouveaux sommets sur les sections en travers agrandies. Vous pouvez également choisir si les nouveaux sommets de section en travers auront leur élévation définie en fonction des hauteurs du MNT. C’est une fonctionnalité extrêmement utile si vous avez des données pour par ex. le lit mineur de la rivière et que vous souhaitez utiliser des données de MNT pour générer des élévations à travers le lit majeur. Consultez les rubriques Agrandir des sections en travers sélectionnées pour plus d’informations.

Redresser les lignes

Les lignes sélectionnées dans un réseau de type InfoWorks peuvent désormais être redressées entre leurs points de départ et d’arrivée ou redressées perpendiculairement à un lien sélectionné à l’aide de l’option Géométrie | Redresser les lignes sélectionnées … dans le menu Modèle. Voir la rubrique Redresser les lignes sélectionnées pour plus d’informations.

Choix de pondération pour la rugosité de Manning

Au cours d’une simulation, le moteur de simulation utilise le concept de rugosité équivalente pour fournir une valeur de rugosité pour un périmètre mouillé avec plus d’une valeur de rugosité possible. Auparavant, il pondérait les périmètres par 1 / n, que vous ayez spécifié, dans les propriétés d’un objet, 1 / n (MANNING) ou n (N) pour représenter la rugosité.

Cependant, certains autres produits, tels que HEC-RAS, pondéraient par N. Par conséquent, pour garantir que les mêmes calculs puissent être effectués lors de la modélisation dans ICM, une nouvelle case à cocher « Weight Manning rughness by n » a été ajoutée aux paramètres de simulation qui vous permet de choisir si la rugosité de Manning doit être pondérée par n.

Pour garantir l’intégrité des simulations précédentes, la case Rugosité Weight Manning par n est décochée par défaut, ce qui indique que la rugosité de Manning sera pondérée par 1 / n.

Améliorations de l'outil

Possibilité de drainer un sous-bassin vers une source ponctuelle 2D

Auparavant, il n’était pas possible d’appliquer des débits sortants d’un sous-bassin directement à un élément 2D; les aspects hydrologiques d’un sous-bassin ne pouvaient être appliqués qu’indirectement au maillage 2D via un objet 1D tel qu’un nœud, un ou plusieurs liens latéraux ou un autre sous-bassin. Par conséquent, afin d’appliquer des débits sortants directement à un maillage 2D, une nouvelle option de source ponctuelle 2D a été ajoutée à la propriété « Type d’éxutoire » d’un sous-bassin. Consultez la rubrique Propriétés de sous-bassin pour plus d’informations.

Comme pour les autres objets du sous-bassin, le drainage vers des sources ponctuelles 2D sera représenté sur le GeoPlan sous forme de grandes flèches.

Amélioration des performances pour la cartographie des inondations 2D

Des améliorations dans le calcul permet d’accélerer le processus de création des cartographies de crue 2D, en particulier lorsque de grandes surfaces TIN sont impliquées.

Profondeur minimale d’affichage des étendues d’inondation sur le Geoplan

Un nouveau champ – Profondeur calculée minimale à laquelle le thème s’applique (m) – a été ajouté à l’éditeur de thème pour le calque d’objet « Inondation. Il vous permet de spécifier les éléments de résultat de profondeur 2D minimum à prendre en compte lors de l’utilisation du thème d’inondation. Si la valeur spécifiée n’est pas dépassée dans les résultats de profondeur d’élément 2D, ces éléments ne seront pas pris en compte pour la génération du thème d’inondation.

Rendu des zones 2D dans la fenêtre 3D

Vous pouvez maintenant choisir le rendu des triangles de maillage des zones 2D dans la fenêtre de réseau 3D. Trois options sont disponibles :

  • Original (les triangles de maillage de zones 2D sont affichés avec leur profil angulaire d’origine),
  • Lissé (les triangles de maillage de zones 2D sont affichés avec un profil lissé sur les éléments de maillage)
  • Ne pas afficher (les triangles de maillage de zones 2D ne sont pas affichés).

Si l’option Lissée est sélectionnée, des options supplémentaires qui déterminent l’affichage des profondeurs d’inondation dans la zone 2D sont également disponibles. Il s’agit de :

  • eau translucide (détermine si l’eau est affichée de manière translucide ou non)
  • transition du niveau d’eau gradué (détermine si l’eau est affichée avec une transition en gradins ou lissée entre les différents niveaux d’eau).
  • Visualiser mailles de zones 2D lissées qui vous permet de visualiser le lissages des mailles 2D. Des exemples de toutes ces options sont inclus dans la rubrique Fenêtre Propriétés de la fenêtre de réseau 3D.

Avant :

ICM

Après :

 

ICM

nouvelle version ICM
Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks ICM 11.0

Nouveautés de la version

Cette rubrique répertorie tous les ajouts et améliorations incorporés dans InfoWorks ICM 11.0 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Bief rivière - Tout construire

Les biefs rivière dans les réseaux InfoWorks ont désormais une fonction «tout construire» qui combine les outils Créer des sections à partir des lignes, Créer des berges à partir des lignes sélectionnées, Créer des lignes de berge à partir des extrémités de section, Créer une limite à partir des berges et des extrémités de section et Créer des connexions de berge en une seule opération. Voir River Reach Building Tools pour plus d’informations.

Bief rivière - Construisez des berges à partir de lignes sélectionnées

Auparavant, lors de la création de profils de berges à partir de lignes de berge sélectionnées, vous ne pouviez sélectionner qu’un maximum de deux lignes de berge à la fois. Cette restriction a été supprimée. Voir River Reach Building Tools pour plus d’informations.

Bief rivière - Sélection berge gauche et droite pour les résultats

Lorsque vous utilisez la création de graphique ( ) ou de tableau ( )pour sélectionner une berge gauche ou droite sur un réseau InfoWorks, il vous sera maintenant demandé, pour la berge sélectionnée, les attributs dont vous souhaitez afficher les résultats. Auparavant, il vous était demandé de quelle berge (gauche ou droite) vous vouliez voir les résultats (indépendamment d’avoir déjà cliqué dessus sur le GeoPlan), avant de vous demander quels attributs vous vouliez voir.

Méthode alternative pour la génération de maillage

Un nouveau prototype de méthode de maillage, qui offre des améliorations en termes de performances et de robustesse pour des géométries complexes et étroitement liées, et qui utilise les améliorations matérielles disponibles, est désormais disponible pour générer des maillages 2D. Une nouvelle option de génération de maillage a été ajoutée aux propriétés de la zone 2D qui vous permet de choisir la méthode – Classique (la méthode existante) ou Clip maillage (la nouvelle méthode prototype) – que vous souhaitez utiliser lors de l’exécution d’une simulation InfoWorks.

Le maillage classique est une méthode éprouvée qui est rapide et robuste dans la grande majorité des cas, mais il existe des exceptions qui pourraient présenter des difficultés. Le maillage clip doit exceller par comparaison lorsqu’il rencontre une géométrie très complexe avec une densité de sommets bien supérieure à la densité d’élément de maillage souhaitée. Pour ce faire, il génère d’abord un maillage principal, remplissant la zone 2D avec des éléments conformes aux tailles d’élément souhaitées par l’utilisateur, ignorant initialement tous les autres objets d’entrée. Il entreprend ensuite une deuxième étape où chaque élément de maillage principal est intersecté et « découpé » par tout objet de maillage d’entrée. Les parties coupées résultantes sont ensuite recombinées en éléments appropriés pour l’analyse 2D. Cela peut entraîner une réduction significative du nombre de triangles de maillage. Dans une situation où plusieurs objets coïncident très approximativement, le maillage classique créé des triangles suffisamment petits pour occuper l’espace de séparation presque négligeable; ce processus peut être coûteux et peut potentiellement nuire aux performances de calcul des étapes ultérieures de l’algorithme de maillage.

Les zones 2D existantes sont automatiquement affectées à la méthode de génération de maillage classique, qui peut être modifiée au besoin. Si vous souhaitez faire du maillage par défaut la valeur par défaut pour les nouvelles zones 2D, vous pouvez le faire en modifiant la valeur par défaut définie par l’utilisateur pour le réseau.

Bien que la nouvelle méthode de maillage Clip soit destinée à apporter des améliorations notables, veuillez garder à l’esprit son statut de prototype car elle est encore au stade de développement; il ne faut pas s’attendre à ce qu’il soit pleinement robuste dans tous les cas et, à ce titre, il est recommandé d’examiner attentivement ses résultats. Tout commentaire à ce sujet ou sur toute autre fonctionnalité est le bienvenu.

Import de MNT maillés

InfoWorks ICM peut désormais importer des fichiers à résolution mixte, au format asc ou txt, avec des éléments inférieures à 1 mètre. Voir Import et export de MNT maillés pour plus d’informations.

Mode d'accrochage

Lorsque le mode d’accrochage est activé et qu’un sommet déplacé se rapproche d’autres objets auxquels il peut s’accrocher, les sommets des objets adjacents, y compris ceux qui se chevauchent, seront désormais également mis en surbrillance. Cela permet, par exemple, de positionner plus précisément un sommet déplacé.

Avant: seuls les sommets de l’objet déplacé étaient mis en surbrillance Maintenant: les sommets des objets adjacents «accrocheurs» sont également mis en surbrillance

Validation définie par l'utilisateur

Vous pouvez désormais définir vos propres règles de validation technique pour les réseaux InfoWorks à l’aide d’une syntaxe simple similaire aux instructions SQL. Deux onglets ont été ajoutés à la fenêtre Validation technique; un onglet intégré qui affiche les règles par défaut fournies avec ICM, et un onglet défini par l’utilisateur qui peut être utilisé pour ajouter de nouvelles règles de validation définies par l’utilisateur ou modifier des règles existantes définies dans la nouvelle fenêtre Editeur de règles de validation. Voir les règles de validation définies par l’utilisateur pour plus d’informations sur la configuration des règles définies par l’utilisateur.

Heure de base pour les exécutions InfoWorks

Une heure et une date de base peuvent désormais être utilisées pour définir l’origine de toutes les heures relatives dans les événements. Une nouvelle case à cocher Utiliser l’heure de base a été ajoutée à la fenêtre Exécuter qui, lorsqu’elle est cochée, vous permet de spécifier une heure et une date à utiliser comme heure de base pour une simulation. Voir la rubrique Planification d’une simulation pour plus d’informations.

Suggérer une fonctionnalité

Une nouvelle option Suggérer une fonctionnalité a été ajoutée au menu Aide et à la page de démarrage. Cela ouvre la page Forum de commentaires des utilisateurs sur le site Web Innovyze, vous permettant de faire des suggestions pour de nouvelles fonctionnalités ou des améliorations à celles existantes.

Import réseau HYDX

Les données réseau au format de fichier HYDX peuvent désormais être importées dans un réseau InfoWorks. Les données des différents fichiers csv qui composent un réseau HYDX sont importées dans des types d’objets de nœud, de lien et de sous-bassin dans InfoWorks ICM. De plus, les événements liés aux eaux usées peuvent également être importés en tant qu’objets de la base de données. Consultez la rubrique Notes de conversion HYDX pour plus de détails sur la conversion des fichiers importés.

Hong Kong (5e édition) Pluies de projet

Les pluies de projet incluent désormais une nouvelle option pour Hong Kong (5e édition). Voir les rubriques Design Rainfall GenerCSRrs et Rainfall GenerCSRr Dialog pour plus d’informations.

Prise en charge d'ArcGIS 10.8

InfoWorks ICM prend désormais en charge ArcGIS version 10.8 lors de l’utilisation du noyau SIG ArcGIS Engine / ArcGIS Desktop. Voir Modification du noyau SIG actuel pour plus d’informations sur les noyaux SIG pris en charge.

Prise en charge de MapXtreme 9.2.0

Le noyau SIG MapXtreme a été mis à jour de la version 8.1.0 à 9.2.0. Cela fournit un certain nombre de corrections de bugs, ainsi que de nouvelles projections, principalement en Australie. Plus de détails peuvent être trouvés sur pitneybowes.com.

Voir Modification du noyau SIG actuel pour plus d’informations sur les noyaux SIG pris en charge.

Attention

InfoWorks ICM a été mis à jour pour tirer parti de MapXtreme 9.2.0 qui offre un certain nombre d’avantages, mais en raison de l’incompatibilité entre MapXtreme 9.2.0 et les composants MapXtreme 8.1.0 (utilisés dans InfoWorks ICM 10.5.3 et versions antérieures), les versions d’InfoWorks ICM antérieures à 11.0 ne fonctionnera plus avec les sources de couches WMS une fois InfoWorks ICM 11.0 installé.

Les noms d'attribut et les numéros de graphique sont désormais inclus dans les noms des courbes

Pour les types de graphiques personnalisés Objet par page et Simulation par page, les noms des courbes de graphique incluent désormais le nom de l’attribut qui est représenté ainsi que le numéro du graphique dans lequel la trace est affichée. Les noms de courbes peuvent toujours être modifiés à l’aide de la fenêtre Style de courbe.

Import d'événements de pluie

L’import d’événements de pluie à partir de fichiers CSV génériques a été amélioré et prend désormais en charge une gamme beaucoup plus large de formats CSV.

Pluies de projet pour les simulations SWMM

Les pluies de projet sont désormais disponibles pour les événements dans les simulations SWMM.

Sous-événements pour les événements de pluie dans les simulations SWMM

Auparavant, le moteur utilisé pour le traitement des simulations SWMM était traité à tout moment de l’événement, quelle que soit la division en sous-événements, comme un débit constant de données. Cela ne s’applique plus aux événements de pluie ; les sous-événements pour les événements de pluie dans les simulations SWMM sont désormais traités de la même manière que pour les simulations InfoWorks. Voir la rubrique Événements pour plus d’informations.

Coefficient de rugosité N de Manning pour les conduites SWMM

Deux coefficients de rugosité – « N de Manning » ou « N de Manning à faible profondeur » peuvent désormais être spécifiés pour une conduite dans un réseau SWMM.

Un nouveau champ « N de Manning à faible profondeu »r a été ajouté aux propriétés des conduites pour tous les conduites à l’exception de ceux ayant une forme irrégulière, Main Force ou Dummy shape. Le nouveau champ Seuil de profondeur vous permet de spécifier la profondeur qui détermine le coefficient de rugosité de la conduite – N de Manning ou N de Manning à faible profondeur – à appliquer à l’ensemble de la conduite. Lorsque le débit est égal ou supérieur au seuil de profondeur, le coefficient N de rugosité de Manning est utilisé. Lorsque le débit est inférieur au seuil de profondeur, le coefficient N de Manning de faible profondeur est utilisé.

Aucune valeur ne sera affectée aux champs de seuil N et Profondeur du Manning de faible profondeur pour les conduites existantes, mais pour tous les nouveaux conduits, ces champs se verront attribuer les valeurs par défaut de 0,010 et 0 respectivement.

Modélisation d'infiltration pour les sous-bassins versants (SWMM)

  • La manière dont l’infiltration des précipitations dans la zone supérieure du sol d’un sous-bassin dans un réseau SWMM doit être modélisée peut désormais être définie pour chaque sous-bassin ainsi qu’au niveau du réseau.

  • Un nouveau paramètre de modèle d’infiltration a été ajouté aux propriétés du sous-bassin qui vous permet de choisir un modèle d’infiltration particulier à appliquer au sous-bassin ou vous pouvez choisir d’utiliser le modèle défini pour le réseau. Voir les rubriques Propriétés de sous-bassin (SWMM) et Infiltration du sol (SWMM) pour plus d’informations.

  • Chaque sous-bassin d’un réseau SWMM peut désormais également être associé à des sols différents, chacun ayant son propre ensemble de caractéristiques d’infiltration. Chaque sol peut également être associé à un nombre quelconque de sous-bassins versants.

  • Cependant, seuls les paramètres d’infiltration de chaque sol, applicables au modèle d’infiltration sélectionné, seront appliqués lors d’une simulation.

  • Consultez les rubriques Infiltration du sol (SWMM), Propriétés du sol (SWMM) et Propriétés du sous-bassin (SWMM) pour plus d’informations.

Entrées DWF supplémentaires pour les nœuds SWMM

Vous pouvez désormais spécifier le débit par temps sec d’entrées supplémentaires vers les nœuds d’un réseau SWMM. Un nouveau champ DWF supplémentaire a été ajouté aux propriétés du nœud, ce qui vous permet de spécifier une valeur de ligne de base constante pour tout débit supplémentaire que vous souhaitez modéliser ainsi que jusqu’à quatre modèles de temps qui peuvent être utilisés pour ajuster la valeur de débit de base. Lors de l’exécution de simulations, ICM ajoutera tous les débitsDWF et toutes les concentrations DWF pour un polluant, puis multiplie le débit total par la concentration totale pour fournir la charge DWF pour chaque nœud du réseau applicable.

Simulations d'état initial pour les réseaux SWMM

Un état de réseau d’une simulation SWMM précédente peut maintenant être utilisé comme état initial pour la première simulation d’une analyse. Une nouvelle cible de dépôt, Sim fournissant l’état initial, a été ajoutée à la vue de simulation SWMM. Vous pouvez faire glisser une simulation, dont l’état a été enregistré, depuis la fenêtre de la base de données, et la déposer dans cet espace.

Une nouvelle case à cocher Enregistrer l’état à la fin de la simulation a également été ajoutée à la vue. Cela peut être utilisé pour indiquer si l’état d’une simulation doit être sauvegardé une fois la simulation terminée.

Consultez la rubrique Planification de simulaion (SWMM) pour plus d’informations.

Résultats de ruissellement imperméables et perméables pour les sous-bassins SWMM

Les profondeurs de ruissellement imperméables et perméables sont désormais incluses dans les résultats de la simulation du sous-bassin.

Résultats résumés pour les simulations SWMM

Les résultats récapitulatifs des simulations SWMM sont désormais disponibles dans InfoWorks ICM.

Rapport des résultats moyens pour les nœuds et les liens dans une exécution SWMM

Vous pouvez désormais choisir d’inclure les résultats moyens pour les nœuds et les liens dans le rapport de simulation de sortie. Une nouvelle case à cocher, Résultats moyens, a été ajoutée à la fenêtre Planification de simulation (SWMM). Si la case est cochée, les résultats des séries chroniques pour les nœuds et les liens seront rapportés en tant que valeurs moyennes calculées sur un pas de temps de rapport. Si elle n’est pas cochée (par défaut), les résultats seront des valeurs ponctuelles interpolées à la fin du pas de temps de rapport.

Import de réseaux de modèles InfoSWMM

Les données de modèle des réseaux InfoSWMM peuvent désormais être importées vers des réseaux SWMM dans InfoWorks ICM. Voir Import de données InfoSWMM vers des réseaux SWMM pour plus d’informations.

Résultats résumés pour les simulations SWMM

Un réseau SWMM peut désormais être exporté vers des fichiers CSV, des fichiers snapshots et des formats de fichiers SIG (géodatabase, MIF, SHP et TAB) ou en utilisant le Centre d’export de données. Vous pouvez soit exporter un réseau SWMM en utilisant l’une des différentes options d’export du menu Réseau, soit en cliquant avec le bouton droit sur un réseau SWMM dans la fenêtre de la base de données et en choisissant l’option d’export appropriée dans le menu contextuel.

Import de données de réseau SWMM5 vers des réseaux SWMM

Les modifications suivantes ont été apportées lors de l’import de données de réseau SWMM5 depuis des fichiers texte SWMM5 vers des réseaux SWMM :

  • LES MOYENNES de la section [RAPPORT] peuvent maintenant être importées dans la case à cocher Résultats moyens dans une exécution SWMM.

  • Les données de la section [Innovyze_Supplementry_DryWeatherFlow], le cas échéant, sont désormais importées dans un objet réseau SWMM Node dans InfoWorks ICM. Si Type est Flow, les données sont importées dans la grille DWF supplémentaire d’un nœud ICM SWMM. Si Type n’est pas un débit, les données sont importées dans la grille DWF Pollutant du nœud.

  • Les données de la section [Innovyze_Supplementary_Infiltration], le cas échéant, sont désormais importées vers un Objet réseau sous-bassin SWMM dans InfoWorks ICM.

Génération de nom de nœud et de lien

La génération automatique de noms de nœuds et de liens est désormais disponible pour les réseaux SWMM à l’aide de l’option Génération de noms du menu Réseau. Notez que l’ajout de cela a entraîné quelques changements cosmétiques mineurs pour les réseaux InfoWorks; l’option a été renommée Options de nommage des nœuds … en Génération de nom et l’onglet Génération de nom de nœud de la fenêtre Génération de nom a été remplacé par Nœuds.

La fonctionnalité n’a été modifiée d’aucune façon. Consultez la rubrique Fenêtre de génération de nom pour plus d’informations.

Export des résultats des simulations SWMM vers des formats de fichier SIG

Deux options de menu supplémentaires, Exporter vers GIS et Exporter les maxima vers GIS, sont désormais disponibles dans le menu Résultats pour les réseaux SWMM.

L’option Exporter vers SIG permet d’exporter un ou plusieurs résultats variables dans le temps et maximum des simulations SWMM au format de fichier MIF, SHP ou TAB ou vers une géodatabase. Tandis que les maxima d’export vers SIG permettent l’export des résultats maximaux des simulations SWMM au format de fichier MIF, SHP ou TAB ou vers une géodatabase.

Voir Export des résultats vers SIG pour plus d’informations.

Systèmes d'encodage pour l'import et l'export de données réseau SWMM5

Il est désormais possible de choisir le système de codage de nomenclature ASCII, UTF-8 ou UTF-8 lors de l’import et de l’export de données de réseau SWMM5 vers ou depuis un réseau SWMM. La nomenclature UTF-8 / UTF-8 est particulièrement pertinente pour les clients utilisant des caractères latins non occidentaux.

Import de données de réseau SWMM5 vers des réseaux SWMM

Les modifications suivantes ont été apportées lors de l’import de données de réseau SWMM5 depuis des fichiers texte SWMM5 vers des réseaux SWMM :

  • LES MOYENNES de la section [RAPPORT] peuvent maintenant être importées dans la case à cocher Résultats moyens dans une exécution SWMM.

  • Les données de la section [Innovyze_Supplementry_DryWeatherFlow], le cas échéant, sont désormais importées dans un objet réseau SWMM Node dans InfoWorks ICM. Si Type est Flow, les données sont importées dans la grille DWF supplémentaire d’un nœud ICM SWMM. Si Type n’est pas un débit, les données sont importées dans la grille DWF Pollutant du nœud.

  • Les données de la section [Innovyze_Supplementary_Infiltration], le cas échéant, sont désormais importées vers un Objet réseau sous-bassin SWMM dans InfoWorks ICM.

Génération de nom de nœud et de lien

La génération automatique de noms de nœuds et de liens est désormais disponible pour les réseaux SWMM à l’aide de l’option Génération de noms du menu Réseau. Notez que l’ajout de cela a entraîné quelques changements cosmétiques mineurs pour les réseaux InfoWorks; l’option a été renommée Options de nommage des nœuds … en Génération de nom et l’onglet Génération de nom de nœud de la fenêtre Génération de nom a été remplacé par Nœuds.

La fonctionnalité n’a été modifiée d’aucune façon. Consultez la rubrique Fenêtre de génération de nom pour plus d’informations.

Variable de type d'objet pour la génération de nom de nœud et de lien

Une nouvelle variable, {T}, peut être utilisée pour ajouter le type d’objet au nom d’un nœud ou, pour les réseaux SWMM uniquement, un lien lorsque la génération automatique de nom de nœud ou la génération automatique de nom de lien est activée.

Exports de données réseau SWMM vers des fichiers texte SWMM5

Les modifications ou ajouts suivants ont été apportés lors de l’export des données réseau SWMM vers des fichiers texte SWMM5:

  • Les valeurs de la colonne Baseline dans la grille DWF supplémentaire d’un nœud ICM SWMM sont exportées vers le paramètre Base dans la section [Innovyze_Supplementary DryWeatherFlow] d’un fichier texte SWMM5, et les valeurs de colonne Base flow pattern 1 – Base flow pattern 4 sont exportées vers les paramètres Pat 1 à Pat 4 dans le fichier SWMM5. Le type est automatiquement défini comme débit.

  • Les données du tableau DWF Pollutant pour un nœud ICM SWMM sont maintenant exportées vers la section [DWF] ou [Innovyze_Supplementary DryWeatherFlow] d’un fichier texte SWMM5. La première instance de tout type de polluant est exportée vers la section [DWF] tandis que toutes les autres instances du même type de polluant (c’est-à-dire le même nom de polluant) sont exportées vers la section [Innovyze_Supplementary DryWeatherFlow] du fichier.

  • Le nouveau champ de modèle d’infiltration dans un sous-bassin est exporté vers la section [Innovyze_Supplementary_Infiltration] du fichier texte SWMM5 s’il est défini sur une option autre que Par défaut. Si le modèle d’infiltration n’est pas défini ou défini sur Par défaut, le type de modèle d’infiltration est exporté dans le cadre des données Options de paramètres du modèle ICM vers la section [OPTIONS] du fichier exporté.

  • Si le modèle d’infiltration est défini sur Horton, Horton modifié, Ampère vert, Ampère vert modifié ou Curve Number, les paramètres d’infiltration du sous-bassin appropriés attribués via la grille des sols sont exportés vers la section [Innovyze_Supplementary_Infiltration]. Les valeurs exportées pour les paramètres d’infiltration du sol applicables seront ajustées en fonction de la superficie en pourcentage du sous-bassin affecté au sol. Si les sols s’appliquent à moins de 100% de la zone du sous-bassin et si des paramètres applicables sont spécifiés dans la section d’infiltration hors sol des propriétés du sous-bassin, ils seront également exportés et ajustés pour la zone restante.

Consultez la rubrique Export de réseau SWMM5 à partir d’un réseau SWMM pour plus d’informations.

La fonctionnalité TSDB n’est disponible que si l’option TSDB est activée sur votre licence. Contactez Innovyze pour plus d’informations sur l’ajout de cette option à votre licence existante.

Amélioration des vitesses de prétraitement pour les bases de données de séries temporelles spatiales

Dans certaines conditions de précipitations spatiales, en particulier pour les grands nombres de cellules, les temps de prétraitement ont été sensiblement améliorés.

Nouvelle source de données pour TSDB scalaire

Un nouveau type de source de données pour les données observées, ADS Telemetry, a été ajouté aux TSDB scalaires. Cela vous permet de vous connecter au site Web de surveillance des débits ADS afin d’accéder aux données de localisation et d’entité que vous souhaitez inclure dans un TSDB.

Pour utiliser les données de surveillance du débit ADS, assurez-vous de sélectionner l’option ADS Telemetry dans le champ Type de l’onglet Data Sources pour le TSDB, spécifiez l’URL du site Web dans les champs Server et Database, entrez votre clé d’utilisateur dans le champ Password. , puis remplissez les autres champs selon vos besoins.

Les champs de la colonne Table et données de l’onglet Observé contiennent une liste d’emplacements et d’entités téléchargés depuis le site Web de surveillance des débits ADS que vous pouvez attribuer aux débits de données applicables.

Journée utilisateurs ICM
Actualité, Eau

Journée utilisateurs InfoWorks ICM le 31 mars 2020 !

Journée utilisateurs InfoWorks ICM le 31 mars 2020 !

Réservez votre mardi 31/03/2020 !

Nous organisons une journée pour tous nos utilisateurs d’InfoWorksICM le mardi 31 mars 2020 à Paris. Lors de cette journée, ils pourront découvrir les nouveautés sorties et à venir, la plateforme temps réel ICMLive, et surtout échanger leurs expériences.

Cette journée sera organisée sur une péniche, avec un déjeuner-croisière sur la Seine.

Voici un petit aperçu du programme de la journée :

Matin :

  • Petit déjeuner et mot de bienvenue
  • Point sur l’amélioration de la traduction du logiciel
  • Notre nouvelle plateforme d’aide et de téléchargement en français
  • Nouveautés de la version 10.5 avec démo
  • Nouveautés des versions à venir et vos demandes d’amélioration
  • ICMLive, un système temps-réel basé sur InfoWorks ICM

Après-midi : Présentations des utilisateurs

 

Si toutefois, vous souhaitez vous inscrire, n’hésitez pas nous contacter à l’adresse gestion-hydro[at]geomod.fr ou nous contacter par téléphone.

 

Bonne journée et à bientôt !

Nouveau patch ICM 10.5.1
Actualité, Eau

Patch de Correction du logiciel InfoWorks ICM 10.5.1

Corrections apportées

Correction de la traduction française

Des éléments ont été remplacés :

  • Barrage : déversoir (erreur lors de la traduction de la version 10.5)
  • Injection : Hydrogramme d’entrée
  • Blocage : Embâcle

Il y a également eu de grosses modifications sur l’hydrologie.

  • Type volume ruissellement : Fonction de production
  • Type ruissellement : Fonction de transfert
  • Occupation du sol : Groupe de surface de ruissellement Et d’autres modifications plus insignifiantes

Rappel : Pour passer le logiciel InfoWorks ICM en mode anglais (ou français) il faut ajouter « lang :e » ‘ou respectivement « lang :f » dans la source du raccourcis que vous utilisez :

ICM

Pression hydrostatique incorrecte dans les liens conduites 2D multi conduites

Le nombre de conduites (number of barrels)  dans un lien conduite 2D était pris en compte deux fois dans le calcul de la pression hydrostatique, ce qui entraînait des résultats incorrects et une instabilité lorsqu’il y avait plus d’un baril. Cela a été corrigé.

Importation de contrôle à partir de fichiers INP dans des réseaux SWMM

Une erreur d’analyse indiquait que les séries chronologiques référencées par des balises contenant des éléments de simulation n’étaient pas importés dans les réseaux SWMM. Cela a été corrigé.

Profils en long réseaux SWMM

Les génératrices supérieurs des conduites et les niveaux d’eau variant dans le temps peuvent maintenant être vus sur des profils en long pour les réseaux SWMM.

Limites de simulation sur les cartes GPU

Dans certaines circonstances, le paramètre GPUSIMSPERCARD de la boîte de dialogue Options de l’agent n’était pas disponible pour l’Agent ou seulement partiellement disponible. Ces problèmes ont été résolus.

Pré-traitement avec TSDB spatial

Lors du lancement d’une simulation pour un réseau contenant des sous-bassins superposés avec des précipitations moyennes dérivées de données spatiales TSDB, le prétraitement pouvait prendre beaucoup de temps ou bloquer complètement. Des améliorations ont été apportées à l’algorithme afin d’ameliorer ce comportement.

InfoWorks ICM 10.5
Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks ICM 10.5

Nouveautés de la version

Cette rubrique répertorie tous les ajouts et améliorations incorporés dans InfoWorks ICM 10.5 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Intégration SWMM

Une version adaptée par Innovyze du modèle de gestion (Storm Water Management Model, SWMM) de l’Agence américaine de protection de l’environnement est désormais disponible  comme option de modélisation supplémentaire dans InfoWorks ICM. En effet, un nouveau moteur pour effectuer les simulations SWMM a été développé. Il est disponible en plus du moteur Innovyze créé et éprouvé depuis.

Les structures de données associées à SWMM étant différentes de celles natives d’InfoWorks ICM. Un nouveau type de réseau de modèle SWMM a été introduit pour faciliter l’utilisation de SWMM. Les réseaux modèles existants sont désormais appelés réseaux «InfoWorks», mais ont conservé leur icône de réseau actuelle. Cela leur permet de se distinguer facilement des nouveaux réseaux SWMM dans la fenêtre de l’Explorateur.

Il existe également un certain nombre de nouveaux objets réseau et éléments de base de données qui ont été introduits.

Comme les réseaux InfoWorks d’origine, les objets réseau SWMM peuvent être classés en :

  • nœuds,
  • liens,
  • sous-bassins,
  • points,
  • polygones.

Ils peuvent être ajoutés au réseau dans des tableaux associés, visible sur le GeoPlan et importés à partir de données de réseau existantes.

Les éléments de la base de données peuvent également être importés ou ajoutés à un réseau modèle. Pour faciliter la sélection de l’élément de la base approprié pour le type de réseau applicable, il existe quatre nouvelles options de menu contextuel dans la fenêtre de l’Explorateur :

  •  Nouveaux InfoWorks et Importer InfoWorks,
  • Nouveau SWMM et Importer SWMM.

Les nouveaux éléments de base de données utilisés exclusivement pour les réseaux SWMM sont :

  •  Climatologie SWMM
  •  Modèles de temps SWMM
  •  Pollutographe SWMM
  •  Simulations SWMM

Les simulations SWMM peuvent exploiter l’agent InfoWorks de la même manière que les simulations InfoWorks et ainsi permettre la planification, la pause et l’arrêt des simulations. Ainsi que leur distribution parmi les agents ICM disponibles avec les licences de moteur appropriées. Parallèlement à cette fonctionnalité, plusieurs tâches de simulation peuvent être lancées en même temps. Elles peuvent s’exécuter en parallèle sur la même machine, en supposant que suffisamment de cœurs sont disponibles. Les simulations SWMM dans InfoWorks ICM sont activées uniquement pour le 1D et n’utilisent que de l’écoulement par méthode d’onde dynamique.

Les capacités SWMM disponibles via InfoWorks ICM incluent notamment :

  • la représentation des SUDS / LID (techniques alternatives),
  • la modélisation hydrologique,
  • la modélisation hydraulique et la modélisation de la qualité de l’eau.

Une différence notable entre l’implémentation SWMM dans InfoWorks ICM et EPA SWMM. Est liée à la séparation des données d’événements des données réseau. Dans InfoWorks ICM, les événements peuvent être définis et appliqués aux réseaux SWMM sans qu’ils fassent partie du réseau lui-même. Cela signifie que plusieurs événements peuvent être appliqués et testés facilement, sans avoir besoin de modifications de réseau. Les réseaux SWMM dans InfoWorks ICM bénéficient également de la gestion des scénarios et des versions. Le premier permet de créer différents scénarios à partir d’un réseau de base unique et de les tester par la suite. Tandis que le second conserve un historique des versions des modifications du réseau que les utilisateurs peuvent interroger. Si nécessaire, rétablir les états du réseau des versions précédentes.

De nouveaux Contrôles RTC

Deux nouveaux types de contrôleurs RTC sont maintenant disponibles – FUZZY et CENTAUR – qui peuvent être utilisés pour contrôler une porte d’écluse variable. De plus, ceux-ci peuvent être définis au niveau global ou régulateur. CENTAUR permet aux portes CENTAUR ™ développées par Environmental Monitoring Solutions d’être représentées dans un réseau InfoWorks et de répliquer la logique de leurs commandes dans InfoWorks ICM. Voir la rubrique Exemple RTC CENTAUR pour plus d’informations sur la définition d’un type de contrôleur CENTAUR. Un contrôleur FUZZY vous permet de déterminer le fonctionnement d’une porte d’écluse variable à l’aide de deux nouvelles dépendances, les « fonctions membres » et les « règles fuzzy ». Les informations requises pour configurer un contrôleur FUZZY sont contenues dans la rubrique Contrôleurs.

Paramètres de décalage de sortie et de ruissellement pour les propriétés des sous-bassins versants

Deux nouveaux paramètres ont été ajoutés aux propriétés d’un sous-bassin InfoWorks. Tout d’abord, le paramètre Output lag permet de spécifier un temps fixe pour retarder le flux sortant d’un sous-bassin vers sa destination «drains to». Ensuite, le ruissellement de contournement est une case à cocher qui n’est disponible que pour un sous-bassin versant vers un autre sous-bassin. Si cette case est cochée, cela indique que la sortie du sous-bassin versant est ajoutée à la sortie totale du sous-bassin de destination. Par conséquent, si elle n’est pas cochée, la sortie est appliquée en tant qu’entrée supplémentaire aux surfaces de ruissellement du sous-bassin de destination. Voir les champs de données de sous-bassin versant (InfoWorks) pour plus d’informations sur ces champs..

Ces champs seront particulièrement utiles aux utilisateurs de XPRAFT lors de la migration de modèles vers ICM; un sous-bassin versant ICM avec un décalage de sortie non nul équivaut à un sous-bassin XPRAFTS drainant vers une liaison de décalage.

Amélioration du temps de traitement pour les conduits (2D)

Les temps de calcul pour les conduits (2D) ont été considérablement améliorés, donnant des résultats de simulation plus rapides que dans les versions antérieures.

Améliorations apportées au journal récapitulatif 2D

Une nouvelle mesure, erreur de balance des volumes en pourcentage de l’entrée nette (VBEPNI), a été ajoutée au rapport de synthèse de la balance des volumes. Cela fournira une erreur d’équilibre du volume plus précise que la variable VBEPIO. Ce qui fournira, un pourcentage d’erreur d’équilibre du volume basé sur la somme des entrées et des sorties. Notez que seules les mesures de pourcentage d’erreur d’équilibre du volume avec des dénominateurs différents de zéro sont affichées dans le fichier journal.

Contrôle d'horodatage pour les calculs de ruissellement direct ReFH

InfoWorks ICM applique désormais les mêmes options de contrôle d’horodatage pour la phase de ruissellement direct ReFH que dans une simulation. En particulier, l’utilisation de l’option « Arrêter la simulation à la fin des données variables » sur la page de « Contrôle » de la boîte de dialogue « Contrôle PdT » peut signifier que la phase de ruissellement direct ReFH est beaucoup plus rapide. Donc, elle peut ne plus s’exécuter pendant toute la durée de l’exécution.

TSDB

Nommage des fichiers Nimrod pour les bases de données de séries temporelles spatiales

La dénomination des fichiers de données Nimrod pour les fichiers à lire dans un TSDB spatial est désormais flexible et n’est plus restrictive, tant que le fichier lui-même est codé au format Nimrod valide.

Nouvelle expression de série chronologique pour le décalage d'horodatages sur un flux TSDB

Une nouvelle expression de série chronologique, TSLAG (input_series, lag_seconds), est désormais disponible. Donc, cette expression construit une série contenant les mêmes points de données que la série en entrée, mais avec des pas de temps décalés vers l’avant du nombre de secondes spécifié. La spécification d’un nombre négatif de secondes fera reculer les pas de temps.

Voir « Theory of Time Series Expressions » pour plus d’informations.

Le temps d'initialisation s'est considérablement amélioré pour les simulations utilisant des TSDB spatiaux

Des améliorations significatives ont été apportées aux temps d’initialisation associés aux TSDB spatiaux qui ont un nombre élevé de cellules, amélioration davantage visible à 10 000 cellules ou plus.

Documents techniques pour la modélisation de conduites sous pression

Pour fournir des informations supplémentaires sur la modélisation des canalisations sous pression dans un réseau InfoWorks, deux nouveaux articles – la modélisation des canalisations sous pression dans InfoWorks ICM et la modélisation des canalisations sous pression à forte pente – ont été ajoutés à la section Notes techniques de l’aide.

Les fichiers d'état hérités ne sont plus pris en charge

Les simulations d’état initial générées à l’aide du job agent avant InfoWorks ICM version 4.0 ne sont plus prises en charge.

Statut de la conduite

Les conduites ouvertes qui renvoyaient auparavant une condition aux limites d’écoulement à jet entre l’extrémité de la conduite. Ainsi, le nœud adjacent renverront désormais une condition aux limites libres (écoulement critique ou normal).

Pendant les simulations, pour les conduites ouvertes et fermées d’un réseau InfoWorks, InfoWorks ICM impose la profondeur à l’extrémité de la conduite pour empêcher que la profondeur dans la conduite ne dépasse cette valeur. Bien que cela convienne aux conduites fermées, ce n’était pas le cas pour les conduites ouvertes, cette restriction a donc été supprimée.

Ce changement est le plus susceptible d’être remarqué dans les réseaux qui comprennent des tronçons de rivière qui sont connectés à des zones 2D avec des rives. C’est lorsque les berges sont actives que la profondeur du tronçon peut dépasser le point le plus haut défini pour une section.

Améliorations des thèmes des flèches

Le thème de la flèche Ligne / Lien a été amélioré. La taille et la couleur des flèches peuvent désormais être définies à l’aide des fonctions de taille et de couleur des symboles. Cela signifie que la taille et la couleur des flèches peuvent être différentes de la taille et de la couleur de la ligne.

Modèle de fonte des neiges

Le modèle de fonte des neiges utilisé par InfoWorks ICM, qui était basé sur le modèle de simulation continue SWMM4, a été mis à jour avec la version SWMM5.

Importation de fichiers de formes en plusieurs parties

L’importation de fichiers de formes en plusieurs parties a été améliorée.

Les fichiers de résultats d'exportation binaires sont désormais triés par ordre alphabétique

Auparavant, les résultats, qui sont exportés au format binaire, n’étaient pas triés. Les résultats exportés sont maintenant triés par ordre alphabétique.

Fichiers journaux HTML

La présentation et l’apparence des fichiers journaux HTML produits par InfoWorks ICM ont été améliorées. Un exemple de fichier journal ICM généré à l’aide de l’option Créer des polygones de diagnostic est illustré ci-dessous :

Fichiers journaux HTML
Actualité, Eau

Nouvelle version InfoWorks ICM 10.0

La nouvelle version d’InfoWorks ICM (v 10.0) est enfin disponible.

De nouvelles fonctionnalités ajoutées mais également la traduction française de l’interface grandement améliorée !

On peut notamment citer la possibilité de lancer des simulations pour différents paramétrages temporels. Ensuite, relancer le calcul d’un scénario unique, des requêtes SQL appliqués sur plusieurs réseaux.

Cet article liste tous les ajouts et améliorations incorporés dans InfoWorks ICM 10.0 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Une interface 100% francisée !

Un gros effort de traduction a été effectué afin de pouvoir disposer d’une interface 100% traduite. Certaines expressions sont encore à améliorer mais des patchs réguliers viendront remédier à cela.

Information : Il est très facile de passer de l’interface française à l’interface anglaise en modifiant la source cible du raccourci ICM que vous utilisez (sur votre bureau par exemple). Pour cela, il faut ajouter après les guillemets indiquant le chemin de la cible l’expression souligné (avec l’espace) :

« chemin_cible » lang:E                   (pour anglais)

« chemin_cible » lang:F                   (pour français)

Plusieurs simulations pour différents paramétrages temporels

Vous pouvez maintenant inclure un objet « collection d’épisodes » dans le paramétrage d’une simulation. Ces collections d’épisodes contenant généralement diverses heures de début et de fin. Il est possible de générer plusieurs simulations hydrauliques (ou hydrologiques). Pour chaque séries temporelle d’entrée incluse dans le paramétrage de simulation (événement pluie, relevé de débit ou objet TSDB). Si le paramétrage de simulation comprend un ou plusieurs scénarios, les simulations basées sur la collection d’épisodes peuvent également être exécutées pour chaque scénario.

collection d'episodes

Un emplacement pour l’objet collection d’épisode a été ajouté la fenêtre de paramétrage des simulations.

executer

Si une simulation a été exécutée avec une collection d’épisodes, un nombre, qui correspond à l’ordre de l’épisode dans la collection, est ajouté au nom de la simulation dans la fenêtre explorateur.

Plusieurs simulations pour différents paramétrages temporels

Vous pouvez maintenant inclure un objet « collection d’épisodes » dans le paramétrage d’une simulation. Ces collections d’épisodes contenant généralement diverses heures de début et de fin, il est possible de générer plusieurs simulations hydrauliques (ou hydrologiques) pour chaque séries temporelle d’entrée incluse dans le paramétrage de simulation (événement pluie, relevé de débit ou objet TSDB). Si le paramétrage de simulation comprend un ou plusieurs scénarios, les simulations basées sur la collection d’épisodes peuvent également être exécutées pour chaque scénario.

Simulation hydrologique seule et initialisation avec le modèle PDM

Un nouveau format d’ouverture d’un résultat de simulation est disponible : Propriétés de simulation (Simulation Properties).

resultats
vue

Cette vue peut être utilisée pour afficher les propriétés d’une simulation, notamment :

  • ses heures de début

  • heure de fin

  • nom de la simulation qui a fourni son état initial.

Cela inclut aussi un bouton de simulation de réexécution qui vous permet de ré-exécuter ce calcul en particulièer. Auparavant, vous auriez dû ré-exécuter toutes les simulations incluses dans l’analyse.

Taux d'infiltration et d'évaporation dans le sol inclus dans le résultat graphiques et grilles

Les résultats de l’infiltration du sol et le taux d’évaporation brut d’un sous-bassin sont maintenant visible lors de la création de graphiques et les grilles. Deux nouveaux champs, Profil d’évaporation et Taux d’évaporation max, sont maintenant inclus dans les résultats des sous-bassins. Voir Subcatchment Results Data Fields dans l’aide pour plus d’informations.

Renommage des résultats des sous-bassins QINFSOIL et QINFGRND

Lorsque l’infiltration du sol (objet de la BD) n’est pas modélisée, le stockage du sol n’est pas inclus dans la simulation. Donc les résultats d’infiltration dans le stockage du sol (Infiltration to soil store) du sous-bassin (QINFSOIL) et infiltration dans le stockage du sol (Infiltration to ground store) (QINFGRND) ont été plus justement renommés Infiltration du sol (Infiltration to soil) (QINFSOIL) et Infiltration dans la nappe (Infiltration to groundwater) (QINFGRND) pour en tenir compte. De plus, le résultat QINFSOIL est maintenant affiché indépendamment du fait que l’objet infiltration du sol soit utilisée dans la simulation ou non.

Requêtes SQL sur des réseaux de modèles

L’option « Exécuter une requête sur plusieurs réseaux » (sous-menu outil) vous permet désormais d’exécuter une requête SQL sur différents réseaux d’un modèle.

Importateur SOBEK

L’importateur SOBEK a été amélioré. Les couches de sections en travers peuvent maintenant être importées à partir de fichiers réseau LIT de SOBEK. Les données de sections en travers sont utilisées pour créer des nœuds avec des liens avals soit de type conduite , soit de type canal dans InfoWorks ICM.

Les informations sur les sections en travers provenant principalement de l’attribut SOBEK ‘ty’ sont importées dans les propriétés appropriées (conduite, forme, canal et forme de canal) dans ICM. Voir la rubrique Importing SOBEK Network Data dans l’aide en ligne, pour plus d’informations.

Importateur MicroDrainage

Les attributs suivants peuvent maintenant être importés à l’aide de l’importateur MicroDrainage :

  • Profondeur des sédiments

  • Pourcentage imperméable

De plus, pour les contrôles en ligne, un regard plutôt qu’un nœud de type break est maintenant inséré (lorsqu’applicable) entre le lien de structure et la canalisation raccourcie. La surface de cheminée la surface de la chambre du regard sont définies à 1m2.

Toute noue dans MicroDrainage qui possède un attribut « Cap Volume at Depth » non nul est importé dans ICM en tant que conduite avec une forme fermée. Auparavant, elles étaient importées comme un lien canal. Reportez-vous à la rubrique Importing MicroDrainage Network Data, pour plus d’informations.

Sauvegarde d'un état avec PDM, SRM et RDII avec historique des précipitations

Une nouvelle approche de la sauvegarde des configurations pour les modèles PDM, SRM et RDII antérieurs à SWMM5 utilisant les précipitations et les historiques d’évaporation a été intégrée. Cela permet à ces fichiers de sauvegarde d’un état, dans la plupart des cas, d’être nettement moins volumineux que précédemment.

Infiltration au sol

Auparavant, lorsqu’un nouvel objet « infiltration du sol » était ajouté à un réseau, il contenait par défaut un sous-événement avec une heure de départ initialisée à 00:00:00 et un niveau de 0.000000 m. Cela a maintenant été supprimé et aucun enregistrement initial n’est inclus.

Lors d’une simulation, InfoWorks ICM définit les niveaux d’eau souterraines initiaux suivant cet ordre :

  • Vérification des propriétés des sous-événements pour tous les sous-bassins d’un réseau,

  • Vérification des propriétés des profils pour les sous-bassins spécifiés et l’ID infiltration du sol,

  • Vérification du pas de temps des profils enregistrés pour les sous-bassins spécifiés et les ID infiltration du sol.

Cependant, si le pas de temps initial du profil unique enregistré dans l’objet d’infiltration au sol n’avait pas été supprimé, il aurait été incorrect de l’utiliser en premier plutôt qu’en troisième. Afin de définir le niveau initial des eaux souterraines pendant la simulation. En ne l’incluant pas automatiquement dans un nouvel objet d’infiltration du sol, cela assure que le bon ordre est suivi pour le réglage du niveau initial.

Améliorations apportées à la fonctionnalité GPU pour les conduites 2D

La version GPU du moteur 2D prend désormais en compte les conduites 2D.

Amélioration de la performance des graphiques personnalisés

Dans les graphiques personnalisés, lorsque les propriétés des graphes sont modifiées, la réactivité d’affichage a été améliorée.

Génération automatique de noms de nœuds à l'aide de la méthode UK Grid

Auparavant, lors de la génération automatique de noms de nœud en fonction de leur emplacement au Royaume-Uni. La numérotation des nœuds, qui permet de s’assurer que chaque identifiant de nœud est unique, était limitée à 99 par 100m2. Cela a maintenant augmenté de sorte que les deux derniers caractères dans l’ID de nœud puissent maintenant inclure des lettres ainsi qu’un mélange de lettres et de chiffres, permettant un maximum de 1295 identifiants par 100m2 d’être générés.

Prise en charge d'ArcGIS 10.7

InfoWorks ICM est désormais compatible avec ArcGIS version 10.7 lors de l’utilisation du map control (=noyau SIG) ArcGIS Engine / ArcGIS Desktop.

Reportez-vous à la section Modification du contrôle cartographique actuel (Changing the current Map control) pour plus d’informations sur les contrôles cartographiques pris en charge.

Message d'avertissement de validation fourni pour les altitudes supérieures à 6000 mètres

Un message d’avertissement de validation était précédemment fourni pour toutes les élévations supérieures à 3 000 mètres ; cette limite a maintenant été portée à 6000 mètres. Les paramètres des objets du réseau suivants ont été affectés :

message_avertissement
message_avertissement

Gérer les mises en page

Une nouvelle mise en page – Factory defaults – est désormais disponible dans la liste Mise en page (Layout List) du menu Gestion des mises en page (disponible pour les paramètres d’un objet). Cette mise en page consiste à la mise en page d’origine pour tous les objets de la base de données. L’activation de la mise en page par défaut réinitialisera toutes les mises en page locales. Qui es définies par l’utilisateur vers la mise en page par défaut des données sources. Les mises en page de base de données sauvegardées ne seront pas réinitialisées.

La mise en page « défaut », disponible dans la version précédente de la boîte de dialogue « Gérer la présentation », a été retiré.

Menu configuration

L’option Réinitialiser du menu Configuration inclut désormais le nom de l’objet sélectionné dont la mise en page peut être réinitialisée et l’option Enregistrer a été renommée en Enregistrer localement.

L’option Tout réinitialiser a été supprimée. Vous pouvez maintenant utiliser la nouvelle mise en page – Factory defaults – dans la boîte de dialogue « Gérer la mise en page » pour réinitialiser toutes les mises en page locales définies par l’utilisateur à leurs valeurs par défaut.

Voir Object Properties Window Toolbar et Using the Object Properties Window dans l’aide pour informations supplémentaires.

Fichiers AutoCAD DWG

La mise à jour d’un réseau à partir de fichiers au format DWG AutoCAD 2018 et 2019 est désormais prise en charge.

Amélioration du tri de la couche GeoPlan

Le tri des couches de la carte a été amélioré de sorte qu’elles sont désormais jusqu’à 5 fois plus rapidement affiché dans le GeoPlan.

Sources de données OPC

OPC, qui fournissait une connexion de source de données à un système SCADA compatible OPC via les produits Innovyze SCADAMaster ou Infinity System ne peuvent plus être utilisés comme source de données des TSDB. Par conséquent, les nouveaux objets « Configuration Infinity System » ne peuvent plus être ajoutés à une base de données. Cependant, les objets ISC existants et la fonctionnalité qui leur est associée sont toujours pris en charge.

XPDrainage
Actualité, Eau

La nouvelle version 2019.1 de XPDrainage est maintenant disponible !

Geomod et Innovyze sont heureux d’annoncer la sortie de la version 2019.1 de XPDrainage ! Cette version marque une avancée importante dans l’évolution du logiciel. Elle comprend notamment l’intégration du moteur hydraulique SWMM5, des rapports de comparaison améliorés, et d’autres nouveautés.

Nous vous recommandons d’installer et d’utiliser cette dernière version du produit.

Téléchargements :

XPDrainage

1.Installer la version 64 bits de XPDrainage

2.Télécharger l’administrateur de licence

(Installation en réseau uniquement)

Note : Vous devez disposer des droits administrateurs pour pouvoir installer XPDrainage.

Quelles nouveautés ?

  • Moteur de calcul SWMM intégré

XPDrainage 2019.1 comprend le moteur de calcul hydraulique SWMM5 qui peut entièrement gérer des structures de drainage durables. Cela signifie que vous pouvez à la fois étudier la conception et lancer des simulations, le tout dans une seule et même interface.

L’intégration du moteur SWMM5 vous apporte une analyse hydraulique fiable et largement reconnu des conduites, des regards pluviaux et – unique à XPDrainage – des structures de techniques alternatives de gestion des eaux pluviales. L’analyse est nettement plus rapide qu’avec le moteur précédent. C’est un gain de temps et de fiabilité dans vos conceptions.

  • Rapports de comparaison améliorés

Vous pouvez maintenant créer plusieurs rapports graphiques ou tabulaires issus de différentes phases, les classer par objets ou avec une vue globale. Cela signifie que vous pouvez interpréter les résultats et prendre des décisions plus rapidement lorsque vous envisagez différentes options de gestion des eaux pluviales.

  • Autres fonctionnalités

Les autres fonctionnalités notables de XPDrainage 2019.1 sont :

  • Conduites définis par l’utilisateur

  • Modification du modèle sur plusieurs éléments simultanément,

  • Gestion des zones imperméables

  • Visualisation de la réduction du volume de ruissellement par rapport au volume des précipitations

  • Plusieurs améliorations dans le dimensionnement des conduites

Besoin d’aide ?

Pour toute question complémentaire concernant cette mise à jour, contactez le support Geomod en envoyant un email à hydro@geomod.fr