Genius Geomatics

Modélisation Hydro

Journée utilisateurs ICM
Modélisation Hydro

Journée utilisateurs InfoWorks ICM le 31 mars 2020 !

Journée utilisateurs InfoWorks ICM le 31 mars 2020 !

Réservez votre mardi 31/03/2020 !

Nous organisons une journée pour tous nos utilisateurs d’InfoWorksICM le mardi 31 mars 2020 à Paris. Lors de cette journée, ils pourront découvrir les nouveautés sorties et à venir, la plateforme temps réel ICMLive, et surtout échanger leurs expériences.

Cette journée sera organisée sur une péniche, avec un déjeuner-croisière sur la Seine.

Voici un petit aperçu du programme de la journée :

Matin :

  • Petit déjeuner et mot de bienvenue
  • Point sur l’amélioration de la traduction du logiciel
  • Notre nouvelle plateforme d’aide et de téléchargement en français
  • Nouveautés de la version 10.5 avec démo
  • Nouveautés des versions à venir et vos demandes d’amélioration
  • ICMLive, un système temps-réel basé sur InfoWorks ICM

Après-midi : Présentations des utilisateurs

 

Si toutefois, vous souhaitez vous inscrire, n’hésitez pas nous contacter à l’adresse gestion-hydro[at]geomod.fr ou nous contacter par téléphone.

 

Bonne journée et à bientôt !

Nouveau patch ICM 10.5.1
Actualité, Modélisation Hydro

Patch de Correction du logiciel InfoWorks ICM 10.5.1

Corrections apportées

Correction de la traduction française

Des éléments ont été remplacés :

  • Barrage : déversoir (erreur lors de la traduction de la version 10.5)
  • Injection : Hydrogramme d’entrée
  • Blocage : Embâcle

Il y a également eu de grosses modifications sur l’hydrologie.

  • Type volume ruissellement : Fonction de production
  • Type ruissellement : Fonction de transfert
  • Occupation du sol : Groupe de surface de ruissellement Et d’autres modifications plus insignifiantes

Rappel : Pour passer le logiciel InfoWorks ICM en mode anglais (ou français) il faut ajouter « lang :e » ‘ou respectivement « lang :f » dans la source du raccourcis que vous utilisez :

ICM

Pression hydrostatique incorrecte dans les liens conduites 2D multi conduites

Le nombre de conduites (number of barrels)  dans un lien conduite 2D était pris en compte deux fois dans le calcul de la pression hydrostatique, ce qui entraînait des résultats incorrects et une instabilité lorsqu’il y avait plus d’un baril. Cela a été corrigé.

Importation de contrôle à partir de fichiers INP dans des réseaux SWMM

Une erreur d’analyse indiquait que les séries chronologiques référencées par des balises contenant des éléments de simulation n’étaient pas importés dans les réseaux SWMM. Cela a été corrigé.

Profils en long réseaux SWMM

Les génératrices supérieurs des conduites et les niveaux d’eau variant dans le temps peuvent maintenant être vus sur des profils en long pour les réseaux SWMM.

Limites de simulation sur les cartes GPU

Dans certaines circonstances, le paramètre GPUSIMSPERCARD de la boîte de dialogue Options de l’agent n’était pas disponible pour l’Agent ou seulement partiellement disponible. Ces problèmes ont été résolus.

Pré-traitement avec TSDB spatial

Lors du lancement d’une simulation pour un réseau contenant des sous-bassins superposés avec des précipitations moyennes dérivées de données spatiales TSDB, le prétraitement pouvait prendre beaucoup de temps ou bloquer complètement. Des améliorations ont été apportées à l’algorithme afin d’ameliorer ce comportement.

InfoWorks ICM 10.5
Actualité, Modélisation Hydro

Nouvelle version InfoWorks ICM 10.5

Nouveautés de la version

Cette rubrique répertorie tous les ajouts et améliorations incorporés dans InfoWorks ICM 10.5 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Intégration SWMM

Une version adaptée par Innovyze du modèle de gestion (Storm Water Management Model, SWMM) de l’Agence américaine de protection de l’environnement est désormais disponible  comme option de modélisation supplémentaire dans InfoWorks ICM. En effet, un nouveau moteur pour effectuer les simulations SWMM a été développé. Il est disponible en plus du moteur Innovyze créé et éprouvé depuis.

Les structures de données associées à SWMM étant différentes de celles natives d’InfoWorks ICM. Un nouveau type de réseau de modèle SWMM a été introduit pour faciliter l’utilisation de SWMM. Les réseaux modèles existants sont désormais appelés réseaux «InfoWorks», mais ont conservé leur icône de réseau actuelle. Cela leur permet de se distinguer facilement des nouveaux réseaux SWMM dans la fenêtre de l’Explorateur.

Il existe également un certain nombre de nouveaux objets réseau et éléments de base de données qui ont été introduits.

Comme les réseaux InfoWorks d’origine, les objets réseau SWMM peuvent être classés en :

  • nœuds,
  • liens,
  • sous-bassins,
  • points,
  • polygones.

Ils peuvent être ajoutés au réseau dans des tableaux associés, visible sur le GeoPlan et importés à partir de données de réseau existantes.

Les éléments de la base de données peuvent également être importés ou ajoutés à un réseau modèle. Pour faciliter la sélection de l’élément de la base approprié pour le type de réseau applicable, il existe quatre nouvelles options de menu contextuel dans la fenêtre de l’Explorateur :

  •  Nouveaux InfoWorks et Importer InfoWorks,
  • Nouveau SWMM et Importer SWMM.

Les nouveaux éléments de base de données utilisés exclusivement pour les réseaux SWMM sont :

  •  Climatologie SWMM
  •  Modèles de temps SWMM
  •  Pollutographe SWMM
  •  Simulations SWMM

Les simulations SWMM peuvent exploiter l’agent InfoWorks de la même manière que les simulations InfoWorks et ainsi permettre la planification, la pause et l’arrêt des simulations. Ainsi que leur distribution parmi les agents ICM disponibles avec les licences de moteur appropriées. Parallèlement à cette fonctionnalité, plusieurs tâches de simulation peuvent être lancées en même temps. Elles peuvent s’exécuter en parallèle sur la même machine, en supposant que suffisamment de cœurs sont disponibles. Les simulations SWMM dans InfoWorks ICM sont activées uniquement pour le 1D et n’utilisent que de l’écoulement par méthode d’onde dynamique.

Les capacités SWMM disponibles via InfoWorks ICM incluent notamment :

  • la représentation des SUDS / LID (techniques alternatives),
  • la modélisation hydrologique,
  • la modélisation hydraulique et la modélisation de la qualité de l’eau.

Une différence notable entre l’implémentation SWMM dans InfoWorks ICM et EPA SWMM. Est liée à la séparation des données d’événements des données réseau. Dans InfoWorks ICM, les événements peuvent être définis et appliqués aux réseaux SWMM sans qu’ils fassent partie du réseau lui-même. Cela signifie que plusieurs événements peuvent être appliqués et testés facilement, sans avoir besoin de modifications de réseau. Les réseaux SWMM dans InfoWorks ICM bénéficient également de la gestion des scénarios et des versions. Le premier permet de créer différents scénarios à partir d’un réseau de base unique et de les tester par la suite. Tandis que le second conserve un historique des versions des modifications du réseau que les utilisateurs peuvent interroger. Si nécessaire, rétablir les états du réseau des versions précédentes.

De nouveaux Contrôles RTC

Deux nouveaux types de contrôleurs RTC sont maintenant disponibles – FUZZY et CENTAUR – qui peuvent être utilisés pour contrôler une porte d’écluse variable. De plus, ceux-ci peuvent être définis au niveau global ou régulateur. CENTAUR permet aux portes CENTAUR ™ développées par Environmental Monitoring Solutions d’être représentées dans un réseau InfoWorks et de répliquer la logique de leurs commandes dans InfoWorks ICM. Voir la rubrique Exemple RTC CENTAUR pour plus d’informations sur la définition d’un type de contrôleur CENTAUR. Un contrôleur FUZZY vous permet de déterminer le fonctionnement d’une porte d’écluse variable à l’aide de deux nouvelles dépendances, les « fonctions membres » et les « règles fuzzy ». Les informations requises pour configurer un contrôleur FUZZY sont contenues dans la rubrique Contrôleurs.

Paramètres de décalage de sortie et de ruissellement pour les propriétés des sous-bassins versants

Deux nouveaux paramètres ont été ajoutés aux propriétés d’un sous-bassin InfoWorks. Tout d’abord, le paramètre Output lag permet de spécifier un temps fixe pour retarder le flux sortant d’un sous-bassin vers sa destination «drains to». Ensuite, le ruissellement de contournement est une case à cocher qui n’est disponible que pour un sous-bassin versant vers un autre sous-bassin. Si cette case est cochée, cela indique que la sortie du sous-bassin versant est ajoutée à la sortie totale du sous-bassin de destination. Par conséquent, si elle n’est pas cochée, la sortie est appliquée en tant qu’entrée supplémentaire aux surfaces de ruissellement du sous-bassin de destination. Voir les champs de données de sous-bassin versant (InfoWorks) pour plus d’informations sur ces champs..

Ces champs seront particulièrement utiles aux utilisateurs de XPRAFT lors de la migration de modèles vers ICM; un sous-bassin versant ICM avec un décalage de sortie non nul équivaut à un sous-bassin XPRAFTS drainant vers une liaison de décalage.

Amélioration du temps de traitement pour les conduits (2D)

Les temps de calcul pour les conduits (2D) ont été considérablement améliorés, donnant des résultats de simulation plus rapides que dans les versions antérieures.

Améliorations apportées au journal récapitulatif 2D

Une nouvelle mesure, erreur de balance des volumes en pourcentage de l’entrée nette (VBEPNI), a été ajoutée au rapport de synthèse de la balance des volumes. Cela fournira une erreur d’équilibre du volume plus précise que la variable VBEPIO. Ce qui fournira, un pourcentage d’erreur d’équilibre du volume basé sur la somme des entrées et des sorties. Notez que seules les mesures de pourcentage d’erreur d’équilibre du volume avec des dénominateurs différents de zéro sont affichées dans le fichier journal.

Contrôle d'horodatage pour les calculs de ruissellement direct ReFH

InfoWorks ICM applique désormais les mêmes options de contrôle d’horodatage pour la phase de ruissellement direct ReFH que dans une simulation. En particulier, l’utilisation de l’option « Arrêter la simulation à la fin des données variables » sur la page de « Contrôle » de la boîte de dialogue « Contrôle PdT » peut signifier que la phase de ruissellement direct ReFH est beaucoup plus rapide. Donc, elle peut ne plus s’exécuter pendant toute la durée de l’exécution.

TSDB

Nommage des fichiers Nimrod pour les bases de données de séries temporelles spatiales

La dénomination des fichiers de données Nimrod pour les fichiers à lire dans un TSDB spatial est désormais flexible et n’est plus restrictive, tant que le fichier lui-même est codé au format Nimrod valide.

Nouvelle expression de série chronologique pour le décalage d'horodatages sur un flux TSDB

Une nouvelle expression de série chronologique, TSLAG (input_series, lag_seconds), est désormais disponible. Donc, cette expression construit une série contenant les mêmes points de données que la série en entrée, mais avec des pas de temps décalés vers l’avant du nombre de secondes spécifié. La spécification d’un nombre négatif de secondes fera reculer les pas de temps.

Voir « Theory of Time Series Expressions » pour plus d’informations.

Le temps d'initialisation s'est considérablement amélioré pour les simulations utilisant des TSDB spatiaux

Des améliorations significatives ont été apportées aux temps d’initialisation associés aux TSDB spatiaux qui ont un nombre élevé de cellules, amélioration davantage visible à 10 000 cellules ou plus.

Documents techniques pour la modélisation de conduites sous pression

Pour fournir des informations supplémentaires sur la modélisation des canalisations sous pression dans un réseau InfoWorks, deux nouveaux articles – la modélisation des canalisations sous pression dans InfoWorks ICM et la modélisation des canalisations sous pression à forte pente – ont été ajoutés à la section Notes techniques de l’aide.

Les fichiers d'état hérités ne sont plus pris en charge

Les simulations d’état initial générées à l’aide du job agent avant InfoWorks ICM version 4.0 ne sont plus prises en charge.

Statut de la conduite

Les conduites ouvertes qui renvoyaient auparavant une condition aux limites d’écoulement à jet entre l’extrémité de la conduite. Ainsi, le nœud adjacent renverront désormais une condition aux limites libres (écoulement critique ou normal).

Pendant les simulations, pour les conduites ouvertes et fermées d’un réseau InfoWorks, InfoWorks ICM impose la profondeur à l’extrémité de la conduite pour empêcher que la profondeur dans la conduite ne dépasse cette valeur. Bien que cela convienne aux conduites fermées, ce n’était pas le cas pour les conduites ouvertes, cette restriction a donc été supprimée.

Ce changement est le plus susceptible d’être remarqué dans les réseaux qui comprennent des tronçons de rivière qui sont connectés à des zones 2D avec des rives. C’est lorsque les berges sont actives que la profondeur du tronçon peut dépasser le point le plus haut défini pour une section.

Améliorations des thèmes des flèches

Le thème de la flèche Ligne / Lien a été amélioré. La taille et la couleur des flèches peuvent désormais être définies à l’aide des fonctions de taille et de couleur des symboles. Cela signifie que la taille et la couleur des flèches peuvent être différentes de la taille et de la couleur de la ligne.

Modèle de fonte des neiges

Le modèle de fonte des neiges utilisé par InfoWorks ICM, qui était basé sur le modèle de simulation continue SWMM4, a été mis à jour avec la version SWMM5.

Importation de fichiers de formes en plusieurs parties

L’importation de fichiers de formes en plusieurs parties a été améliorée.

Les fichiers de résultats d'exportation binaires sont désormais triés par ordre alphabétique

Auparavant, les résultats, qui sont exportés au format binaire, n’étaient pas triés. Les résultats exportés sont maintenant triés par ordre alphabétique.

Fichiers journaux HTML

La présentation et l’apparence des fichiers journaux HTML produits par InfoWorks ICM ont été améliorées. Un exemple de fichier journal ICM généré à l’aide de l’option Créer des polygones de diagnostic est illustré ci-dessous :

Fichiers journaux HTML
Actualité, Modélisation Hydro

Nouvelle version InfoWorks ICM 10.0

La nouvelle version d’InfoWorks ICM (v 10.0) est enfin disponible.

De nouvelles fonctionnalités ajoutées mais également la traduction française de l’interface grandement améliorée !

On peut notamment citer la possibilité de lancer des simulations pour différents paramétrages temporels. Ensuite, relancer le calcul d’un scénario unique, des requêtes SQL appliqués sur plusieurs réseaux.

Cet article liste tous les ajouts et améliorations incorporés dans InfoWorks ICM 10.0 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Une interface 100% francisée !

Un gros effort de traduction a été effectué afin de pouvoir disposer d’une interface 100% traduite. Certaines expressions sont encore à améliorer mais des patchs réguliers viendront remédier à cela.

Information : Il est très facile de passer de l’interface française à l’interface anglaise en modifiant la source cible du raccourci ICM que vous utilisez (sur votre bureau par exemple). Pour cela, il faut ajouter après les guillemets indiquant le chemin de la cible l’expression souligné (avec l’espace) :

« chemin_cible » lang:E                   (pour anglais)

« chemin_cible » lang:F                   (pour français)

Plusieurs simulations pour différents paramétrages temporels

Vous pouvez maintenant inclure un objet « collection d’épisodes » dans le paramétrage d’une simulation. Ces collections d’épisodes contenant généralement diverses heures de début et de fin. Il est possible de générer plusieurs simulations hydrauliques (ou hydrologiques). Pour chaque séries temporelle d’entrée incluse dans le paramétrage de simulation (événement pluie, relevé de débit ou objet TSDB). Si le paramétrage de simulation comprend un ou plusieurs scénarios, les simulations basées sur la collection d’épisodes peuvent également être exécutées pour chaque scénario.

collection d'episodes

Un emplacement pour l’objet collection d’épisode a été ajouté la fenêtre de paramétrage des simulations.

executer

Si une simulation a été exécutée avec une collection d’épisodes, un nombre, qui correspond à l’ordre de l’épisode dans la collection, est ajouté au nom de la simulation dans la fenêtre explorateur.

Plusieurs simulations pour différents paramétrages temporels

Vous pouvez maintenant inclure un objet « collection d’épisodes » dans le paramétrage d’une simulation. Ces collections d’épisodes contenant généralement diverses heures de début et de fin, il est possible de générer plusieurs simulations hydrauliques (ou hydrologiques) pour chaque séries temporelle d’entrée incluse dans le paramétrage de simulation (événement pluie, relevé de débit ou objet TSDB). Si le paramétrage de simulation comprend un ou plusieurs scénarios, les simulations basées sur la collection d’épisodes peuvent également être exécutées pour chaque scénario.

Simulation hydrologique seule et initialisation avec le modèle PDM

Un nouveau format d’ouverture d’un résultat de simulation est disponible : Propriétés de simulation (Simulation Properties).

resultats
vue

Cette vue peut être utilisée pour afficher les propriétés d’une simulation, notamment :

  • ses heures de début

  • heure de fin

  • nom de la simulation qui a fourni son état initial.

Cela inclut aussi un bouton de simulation de réexécution qui vous permet de ré-exécuter ce calcul en particulièer. Auparavant, vous auriez dû ré-exécuter toutes les simulations incluses dans l’analyse.

Taux d'infiltration et d'évaporation dans le sol inclus dans le résultat graphiques et grilles

Les résultats de l’infiltration du sol et le taux d’évaporation brut d’un sous-bassin sont maintenant visible lors de la création de graphiques et les grilles. Deux nouveaux champs, Profil d’évaporation et Taux d’évaporation max, sont maintenant inclus dans les résultats des sous-bassins. Voir Subcatchment Results Data Fields dans l’aide pour plus d’informations.

Renommage des résultats des sous-bassins QINFSOIL et QINFGRND

Lorsque l’infiltration du sol (objet de la BD) n’est pas modélisée, le stockage du sol n’est pas inclus dans la simulation. Donc les résultats d’infiltration dans le stockage du sol (Infiltration to soil store) du sous-bassin (QINFSOIL) et infiltration dans le stockage du sol (Infiltration to ground store) (QINFGRND) ont été plus justement renommés Infiltration du sol (Infiltration to soil) (QINFSOIL) et Infiltration dans la nappe (Infiltration to groundwater) (QINFGRND) pour en tenir compte. De plus, le résultat QINFSOIL est maintenant affiché indépendamment du fait que l’objet infiltration du sol soit utilisée dans la simulation ou non.

Requêtes SQL sur des réseaux de modèles

L’option « Exécuter une requête sur plusieurs réseaux » (sous-menu outil) vous permet désormais d’exécuter une requête SQL sur différents réseaux d’un modèle.

Importateur SOBEK

L’importateur SOBEK a été amélioré. Les couches de sections en travers peuvent maintenant être importées à partir de fichiers réseau LIT de SOBEK. Les données de sections en travers sont utilisées pour créer des nœuds avec des liens avals soit de type conduite , soit de type canal dans InfoWorks ICM.

Les informations sur les sections en travers provenant principalement de l’attribut SOBEK ‘ty’ sont importées dans les propriétés appropriées (conduite, forme, canal et forme de canal) dans ICM. Voir la rubrique Importing SOBEK Network Data dans l’aide en ligne, pour plus d’informations.

Importateur MicroDrainage

Les attributs suivants peuvent maintenant être importés à l’aide de l’importateur MicroDrainage :

  • Profondeur des sédiments

  • Pourcentage imperméable

De plus, pour les contrôles en ligne, un regard plutôt qu’un nœud de type break est maintenant inséré (lorsqu’applicable) entre le lien de structure et la canalisation raccourcie. La surface de cheminée la surface de la chambre du regard sont définies à 1m2.

Toute noue dans MicroDrainage qui possède un attribut « Cap Volume at Depth » non nul est importé dans ICM en tant que conduite avec une forme fermée. Auparavant, elles étaient importées comme un lien canal. Reportez-vous à la rubrique Importing MicroDrainage Network Data, pour plus d’informations.

Sauvegarde d'un état avec PDM, SRM et RDII avec historique des précipitations

Une nouvelle approche de la sauvegarde des configurations pour les modèles PDM, SRM et RDII antérieurs à SWMM5 utilisant les précipitations et les historiques d’évaporation a été intégrée. Cela permet à ces fichiers de sauvegarde d’un état, dans la plupart des cas, d’être nettement moins volumineux que précédemment.

Infiltration au sol

Auparavant, lorsqu’un nouvel objet « infiltration du sol » était ajouté à un réseau, il contenait par défaut un sous-événement avec une heure de départ initialisée à 00:00:00 et un niveau de 0.000000 m. Cela a maintenant été supprimé et aucun enregistrement initial n’est inclus.

Lors d’une simulation, InfoWorks ICM définit les niveaux d’eau souterraines initiaux suivant cet ordre :

  • Vérification des propriétés des sous-événements pour tous les sous-bassins d’un réseau,

  • Vérification des propriétés des profils pour les sous-bassins spécifiés et l’ID infiltration du sol,

  • Vérification du pas de temps des profils enregistrés pour les sous-bassins spécifiés et les ID infiltration du sol.

Cependant, si le pas de temps initial du profil unique enregistré dans l’objet d’infiltration au sol n’avait pas été supprimé, il aurait été incorrect de l’utiliser en premier plutôt qu’en troisième. Afin de définir le niveau initial des eaux souterraines pendant la simulation. En ne l’incluant pas automatiquement dans un nouvel objet d’infiltration du sol, cela assure que le bon ordre est suivi pour le réglage du niveau initial.

Améliorations apportées à la fonctionnalité GPU pour les conduites 2D

La version GPU du moteur 2D prend désormais en compte les conduites 2D.

Amélioration de la performance des graphiques personnalisés

Dans les graphiques personnalisés, lorsque les propriétés des graphes sont modifiées, la réactivité d’affichage a été améliorée.

Génération automatique de noms de nœuds à l'aide de la méthode UK Grid

Auparavant, lors de la génération automatique de noms de nœud en fonction de leur emplacement au Royaume-Uni. La numérotation des nœuds, qui permet de s’assurer que chaque identifiant de nœud est unique, était limitée à 99 par 100m2. Cela a maintenant augmenté de sorte que les deux derniers caractères dans l’ID de nœud puissent maintenant inclure des lettres ainsi qu’un mélange de lettres et de chiffres, permettant un maximum de 1295 identifiants par 100m2 d’être générés.

Prise en charge d'ArcGIS 10.7

InfoWorks ICM est désormais compatible avec ArcGIS version 10.7 lors de l’utilisation du map control (=noyau SIG) ArcGIS Engine / ArcGIS Desktop.

Reportez-vous à la section Modification du contrôle cartographique actuel (Changing the current Map control) pour plus d’informations sur les contrôles cartographiques pris en charge.

Message d'avertissement de validation fourni pour les altitudes supérieures à 6000 mètres

Un message d’avertissement de validation était précédemment fourni pour toutes les élévations supérieures à 3 000 mètres ; cette limite a maintenant été portée à 6000 mètres. Les paramètres des objets du réseau suivants ont été affectés :

message_avertissement
message_avertissement

Gérer les mises en page

Une nouvelle mise en page – Factory defaults – est désormais disponible dans la liste Mise en page (Layout List) du menu Gestion des mises en page (disponible pour les paramètres d’un objet). Cette mise en page consiste à la mise en page d’origine pour tous les objets de la base de données. L’activation de la mise en page par défaut réinitialisera toutes les mises en page locales. Qui es définies par l’utilisateur vers la mise en page par défaut des données sources. Les mises en page de base de données sauvegardées ne seront pas réinitialisées.

La mise en page « défaut », disponible dans la version précédente de la boîte de dialogue « Gérer la présentation », a été retiré.

Menu configuration

L’option Réinitialiser du menu Configuration inclut désormais le nom de l’objet sélectionné dont la mise en page peut être réinitialisée et l’option Enregistrer a été renommée en Enregistrer localement.

L’option Tout réinitialiser a été supprimée. Vous pouvez maintenant utiliser la nouvelle mise en page – Factory defaults – dans la boîte de dialogue « Gérer la mise en page » pour réinitialiser toutes les mises en page locales définies par l’utilisateur à leurs valeurs par défaut.

Voir Object Properties Window Toolbar et Using the Object Properties Window dans l’aide pour informations supplémentaires.

Fichiers AutoCAD DWG

La mise à jour d’un réseau à partir de fichiers au format DWG AutoCAD 2018 et 2019 est désormais prise en charge.

Amélioration du tri de la couche GeoPlan

Le tri des couches de la carte a été amélioré de sorte qu’elles sont désormais jusqu’à 5 fois plus rapidement affiché dans le GeoPlan.

Sources de données OPC

OPC, qui fournissait une connexion de source de données à un système SCADA compatible OPC via les produits Innovyze SCADAMaster ou Infinity System ne peuvent plus être utilisés comme source de données des TSDB. Par conséquent, les nouveaux objets « Configuration Infinity System » ne peuvent plus être ajoutés à une base de données. Cependant, les objets ISC existants et la fonctionnalité qui leur est associée sont toujours pris en charge.

XPDrainage
Actualité, Modélisation Hydro

La nouvelle version 2019.1 de XPDrainage est maintenant disponible !

Geomod et Innovyze sont heureux d’annoncer la sortie de la version 2019.1 de XPDrainage ! Cette version marque une avancée importante dans l’évolution du logiciel. Elle comprend notamment l’intégration du moteur hydraulique SWMM5, des rapports de comparaison améliorés, et d’autres nouveautés.

Nous vous recommandons d’installer et d’utiliser cette dernière version du produit.

Téléchargements :

XPDrainage

1.Installer la version 64 bits de XPDrainage

2.Télécharger l’administrateur de licence

(Installation en réseau uniquement)

Note : Vous devez disposer des droits administrateurs pour pouvoir installer XPDrainage.

Quelles nouveautés ?

  • Moteur de calcul SWMM intégré

XPDrainage 2019.1 comprend le moteur de calcul hydraulique SWMM5 qui peut entièrement gérer des structures de drainage durables. Cela signifie que vous pouvez à la fois étudier la conception et lancer des simulations, le tout dans une seule et même interface.

L’intégration du moteur SWMM5 vous apporte une analyse hydraulique fiable et largement reconnu des conduites, des regards pluviaux et – unique à XPDrainage – des structures de techniques alternatives de gestion des eaux pluviales. L’analyse est nettement plus rapide qu’avec le moteur précédent. C’est un gain de temps et de fiabilité dans vos conceptions.

  • Rapports de comparaison améliorés

Vous pouvez maintenant créer plusieurs rapports graphiques ou tabulaires issus de différentes phases, les classer par objets ou avec une vue globale. Cela signifie que vous pouvez interpréter les résultats et prendre des décisions plus rapidement lorsque vous envisagez différentes options de gestion des eaux pluviales.

  • Autres fonctionnalités

Les autres fonctionnalités notables de XPDrainage 2019.1 sont :

  • Conduites définis par l’utilisateur

  • Modification du modèle sur plusieurs éléments simultanément,

  • Gestion des zones imperméables

  • Visualisation de la réduction du volume de ruissellement par rapport au volume des précipitations

  • Plusieurs améliorations dans le dimensionnement des conduites

Besoin d’aide ?

Pour toute question complémentaire concernant cette mise à jour, contactez le support Geomod en envoyant un email à hydro@geomod.fr

 

place kleber
Actualité, Modélisation Hydro

L’Eurométropole de Strasbourg choisit InfoWorks ICM

place kleber

L’Eurométropole de Strasbourg a choisi le logiciel InfoWorks ICM pour la modélisation hydraulique de ses réseaux d’eaux usées et pluviales.

Courant 2018, la métropole avait lancé un marché pour la mise à jour, le calage et la valorisation de leur modèle hydraulique général tout en laissant la possibilité de changer de logiciel de modélisation. Le choix du logiciel a été évalué notamment sur sa performance et ses fonctionnalités techniques.

Nous avons remporté ce marché en tant que sous-traitant du bureau d’études Prolog Ingénierie. Prolog Ingénierie est donc en charge de la partie études et Geomod est en charge de la fourniture du logiciel de modélisation hydraulique, de la maintenance et de la formation.

Nous avons pu mettre en avant différents points clés proposés par InfoWorks ICM pour la gestion de modèles complexes des réseaux d’eaux usées et pluviales.

  • Ouverture rapide des gros modèles ou de leurs résultats grâce à une application 64 bits
  • Des temps de calcul plus courts

  • La modélisation des ouvrages spéciaux avec des résultats stables

  • La possibilité d’implémenter toutes les règles de régulation des ouvrages (incluant les contrôleurs PID ou incrémentaux)

 

Les performances en termes de rapidité des temps de calcul, robustesse, stabilité et fiabilité des modèle d’InfoWorks ICM ont été très appréciées.

D’autres fonctionnalités clés ont permis de favoriser InfoWorks ICM :

  • Interface SIG intégrée

  • Compatibilité avec n’importe quel SIG

  • Gestion des données par une base de données centralisée

  • Diversité des modèles hydrologiques disponibles

  • Gestionnaire de scénarios

  • Outils d’aide à la construction des modèles

  • Modélisation des ouvrages et leur régulation

  • Visualisation des résultats sous différentes formes (plan, tableaux, graphiques)

  • Thématiques dynamiques des résultats

  • Outils d’analyse des résultats

  • Modélisation 2D

  • Possibilité d’évolution vers la gestion dynamique avec ICMLive (modélisation temps-réel)

  • Et d’autres encore

Actualité, Modélisation Hydro

Conférence SimHydro 2019

Simhydro

Direction SimHydro 2019 : résumé accepté en collaboration avec Surface Libre ‏ !

Conférence internationale sous le thème « Quels modèles pour les situations extrêmes et la gestion de crise ? ». Organisé par la SHF, SimHydro offre l’opportunité d’échanger et de partager travaux, expériences et connaissances avec des scientifiques, des professionnels et des décisionnaires.
Nous présenterons notre travail sur la mise en place d’un système temps réel pour la gestion du risque inondation.

On se retrouve du 12 au 14 juin 2019 à Polytech Nice – Sophia Antipolis.

Actualité, Modélisation Hydro

Pollutec 2018

Bannière_pollutec

Pollutec le 28ème salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement se déroule du 27 au 30 novembre 2018 à Lyon Eurexpo.
Venez discuter avec nous dès demain au stand H5E158 accompagné de notre partenaire Innovyze autour des différentes thématiques de l’eau :

  • Inondations
  • Eaux usées
  • Eaux pluviales
  • Temps réel
News_SHF
Actualité, Modélisation Hydro

Colloque SHF 2018 : Echange autour du thème de la prévision des crues et de son utilisation en temps réel

News_SHF

 

Cette année la SHF organise un colloque sous le thème « de la prévision des crues à la gestion de crise » qui aura lieu à Avignon du 14 au 16 novembre 2018 . Nous y participerons avec notre partenaire Surface Libre. Venez échanger avec nous sur notre stand sur la prévision des inondations et la gestion opérationnelle des événements.  Nous pourrons également vous présenter notre pilote temps réel avec notre solution ICMLive.

Nouvelle version InfoWorks ICM 9.0.1
Actualité, Modélisation Hydro

INFOWORKS ICM 9.0.1 : Maintenant disponible !

INFOWORKS ICM 9.0.1 : quelles sont les nouveautés et les améliorations ?

La dernière version du logiciel InfoWorks ICM 9.0.1 est maintenant disponible au téléchargement via la plateforme avec vos codes d’accès : http://www.innovyze.com/updates/

Nouvelle version InfoWorks ICM 9.0.1

Pour tous ceux qui auraient déjà téléchargé la version 9.0.0, nous vous conseillons d’installer ce patch 9.0.1 qui corrige plusieurs points de la 9.0.0 (voir détails en bas d’article).

Cet article détaille les améliorations ajoutées et ensuite les nouvelles fonctionnalités de la version 9.0.

Liste des améliorations

  • Amélioration de la taille et de l’affichage du maillage 2D

    • InfoWorks ICM 9.0.1 peut maintenant gérer jusqu’à 30 millions d’éléments.

    • La performance d’affichage des zones 2D et des triangles a été améliorée. Maintenant, uniquement les données du maillage nécessaire pour l’affichage sont chargées au lieu de charger l’ensemble des données du maillage.

  • Fichiers de rapport texte

    • Dans les versions précédentes, uniquement les fichiers de rapport (log, PRN, rapport SWMM SUDS/LID) de moins de 50 Mo était ouvert en fichier texte dans l’interface d’InfoWorks ICM.

    • Les fichiers entre 4 Mo et 2Go sont maintenant ouvert avec une fenêtre contenant une barre de progression et laissant le possibilité d’annuler le chargement du fichier. Si annulé, uniquement les données déjà chargée seront visibles en vue fichier texte.

    • Il est possible d’utiliser une autre application pour ouvrir les fichiers textes (avec Notepad par exemple), notamment pour les fichiers supérieurs à 2 Go.

  • Proportion des surfaces avec techniques alternatives (SUDS)

    • Dans les versions précédentes, lorsque l’on ajoutait des SUDS dans un sous-bassin, leur surface était soustraite proportionnellement aux surfaces de ruissellement.

    • Afin d’avoir une représentation plus juste des surfaces de ruissellement, il est maintenant possible de spécifier sur quelle surface de ruissellement ou sur quelle type de surface de ruissellement (perméable / imperméable) la technique alternative (SUDS) se trouve. Selon ce qui est définit, InfoWorks ICM 9.0.1 fera les ajustements nécessaires sur l’aire de la surface.

    • Une validation sera faite pour s’assurer que l’aire et le nombre d’unités de SUDS ne dépasse pas l’aire de la surface de ruissellement où se trouve le SUDS.

    • Le fichier log inclus maintenant une liste des surfaces de ruissellement qui ont été ajustées par des techniques alternatives.

  • La validation des biefs rivière a été améliorée afin de vérifier les niveaux de chaque point de berge en face de la cote du lit de la section la plus proche. Si la berge a des niveaux inférieurs aux niveaux des sections du lit, un message d’avertissement sera fourni.

  • Fenêtre de paramétrage des simulations améliorée

    • Un indicateur visuel (liseré rouge sur le bouton ‘Update to Latest’) est visible lorsqu’une version plus récente du réseau est disponible.

    • L’option ‘Read subevent UCWI & evaporation’ (sous les pluies) est maintenant déconseillée. Elle a été maintenue pour des questions de compatibilité. Il en est de même avec l’option ‘Read Subevent NAPI (New UK Method).

  • Validation des eaux usées améliorée

    • L’onglet ‘Common’ des Eaux usées surligne en rouge les champs où les valeurs ne sont pas dans une fourchette acceptable, que ce soit pour les polluants ou autre.

    • Les valeurs acceptées peuvent maintenant aller jusqu’à 100 000. Le pH peut être compris entre 0 et 14.

  • Paramètre des connecteurs TVD

    • Pour éviter la confusion, le champ Input units a été renommé en Input units type. Le menu déroulant associé ne comprend plus d’unité spécifique car les unités sont soit définies en externe par le flux de données, soit par une expression. Les unités ne sont pas définies par le menu déroulant.

    • Le paramètre Expression units a été renommé en Connector units.

  • L’importateur de modèle TUFLOW est amélioré.

    • Les cotes radiers sont maintenant lues depuis le fichier CSV.

    • Les valeurs Null du fichier MIF sont maintenant importées comme de vraies valeurs Null (-9999).

  • Un nouveau type de couche ‘Spatial Rain Layer’ est disponible dans les requêtes enregistrées pour faire des requêtes spatiales.

Liste des nouvelles fonctionnalités

  • Nouvelle méthode de prédiction d’erreur ARMA

    • ARMA : Auto-Regressive Moving-Average

    • Dans InfoWorks ICM, ARAM est utilisé pour calculer la différence entre les flux réels observés des sous-bassins et le ruissellement prédit par un modèle. ARMA est également utilisé pour le post-process des prévisions calculées.

    • Dans les résultats, on visualise les valeurs brutes et les valeurs modifiées par la méthode ARMA.

  • Lorsqu’une TSDB est ouverte dans un réseau, il est maintenant possible de zoomer sur la zone du réseau où elle s’applique.

  • Une nouvelle option (Export selected rows…) en menu contextuel permet d’exporter les séries temporelles scalaires sélectionnées dans la vue tableau de la TSDB dans un fichier CSV.

  • La TSDB spatiale supporte un nouveau format pour les pluies observée : X-MP

  • Modification d’un réseau par plusieurs utilisateurs

    • Lorsqu’un réseau est ouvert dans le Geoplan, qu’il est en cours de modification et qu’une nouvelle version a été enregistrée par un autre utilisateur, un message est affiché pour choisir de mettre à jour la copie locale du réseau avec les modifications enregistrées ou d’annuler l’opération.

  • Nouveau modèle SWWM d’accumulation / lessivage

    • Une alternative au modèle d’accumulation/lessivage existant d’Innovyze

    • Un nouvel onglet dans les tableaux des sous-bassins ‘Build-up/Washoff Land Use’ permet de paramétrer ce modèle.

  • Nouvelle fonction de transfert disponible dans les surfaces de ruissellement : HEC Snyder (Snyder Alameda).

  • Nouveau processus growth-product défini par l’utilisateur pour les simulations qualité de l’eau.

    • Nouveau paramètre dans les paramètres qualité de l’eau

    • Permet par exemple de modéliser un polluant entrant dans le système comme dissous et attachés à des sédiments. Une part des particules de polluants dissous peut être convertie en polluants attachés à des sédiments.

  • Option d’import pour les fonctions de dommages MCM 2017 Data. (Non FR).

  • Import des données de points FEH2013 dans les pluies personnalisées. (Non FR)

Pour plus de détails, vous pouvez contacter notre service support via l’adresse hydro[at]geomod.fr.

Liste des corrections entre les versions InfoWorks ICM 9.0.0 et InfoWorks ICM 9.0.1

  • Certaines simulations crashaient lorsque l’on utilisait la TSDB spatiale avec des radars composés de millions de cellules. La version 9.0.1 est plus efficace dans la gestion de ce type de données.

  • Un problème avec une mise à jour d’un code de calcul géométrique causait le plantage du pré-processeur lorsque l’on lançait certaines simulations avec des TSDB spatiales de niveau détaillé. Ceci a été corrigé.

  • Une régression en version 9.0.0 a été introduite. Les requêtes SQL simples sur les sections des rivières telles que la mise à jour de la rugosité ne fonctionnaient plus. Ceci a été corrigé.

  • L’importateur de modèle SWMM5 définissait le modèle de lessivage à SWMM même lorsqu’aucun polluant n’était présent. Ceci causait le plantage du préprocesseur d’ICM. Le modèle de lessivage est maintenant définit avec SWWM que si des polluants sont présents. Le préprocesseur gère maintenant correctement lorsqu’aucun polluant n’est définit.

  • La journalisation périodique de l’utilisation de la mémoire a été ajoutée à l’Agent InfoWorks. Les messages apparaissent uniquement dans le fichier texte log lorsque le niveau de suivi est activé.