Nouvelle version InfoWorks ICM 10.0

La nouvelle version d’InfoWorks ICM (v 10.0) est enfin disponible.

De nouvelles fonctionnalités ajoutées mais également la traduction française de l’interface grandement améliorée !

On peut notamment citer la possibilité de lancer des simulations pour différents paramétrages temporels. Ensuite, relancer le calcul d’un scénario unique, des requêtes SQL appliqués sur plusieurs réseaux.

Cet article liste tous les ajouts et améliorations incorporés dans InfoWorks ICM 10.0 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Une interface 100% francisée !

Un gros effort de traduction a été effectué afin de pouvoir disposer d’une interface 100% traduite. Certaines expressions sont encore à améliorer mais des patchs réguliers viendront remédier à cela.

Information : Il est très facile de passer de l’interface française à l’interface anglaise en modifiant la source cible du raccourci ICM que vous utilisez (sur votre bureau par exemple). Pour cela, il faut ajouter après les guillemets indiquant le chemin de la cible l’expression souligné (avec l’espace) :

« chemin_cible » lang:E                   (pour anglais)

« chemin_cible » lang:F                   (pour français)

Plusieurs simulations pour différents paramétrages temporels

Vous pouvez maintenant inclure un objet « collection d’épisodes » dans le paramétrage d’une simulation. Ces collections d’épisodes contenant généralement diverses heures de début et de fin. Il est possible de générer plusieurs simulations hydrauliques (ou hydrologiques). Pour chaque séries temporelle d’entrée incluse dans le paramétrage de simulation (événement pluie, relevé de débit ou objet TSDB). Si le paramétrage de simulation comprend un ou plusieurs scénarios, les simulations basées sur la collection d’épisodes peuvent également être exécutées pour chaque scénario.

collection d'episodes

Un emplacement pour l’objet collection d’épisode a été ajouté la fenêtre de paramétrage des simulations.

executer

Si une simulation a été exécutée avec une collection d’épisodes, un nombre, qui correspond à l’ordre de l’épisode dans la collection, est ajouté au nom de la simulation dans la fenêtre explorateur.

Plusieurs simulations pour différents paramétrages temporels

Vous pouvez maintenant inclure un objet « collection d’épisodes » dans le paramétrage d’une simulation. Ces collections d’épisodes contenant généralement diverses heures de début et de fin, il est possible de générer plusieurs simulations hydrauliques (ou hydrologiques) pour chaque séries temporelle d’entrée incluse dans le paramétrage de simulation (événement pluie, relevé de débit ou objet TSDB). Si le paramétrage de simulation comprend un ou plusieurs scénarios, les simulations basées sur la collection d’épisodes peuvent également être exécutées pour chaque scénario.

Simulation hydrologique seule et initialisation avec le modèle PDM

Un nouveau format d’ouverture d’un résultat de simulation est disponible : Propriétés de simulation (Simulation Properties).

resultats
vue

Cette vue peut être utilisée pour afficher les propriétés d’une simulation, notamment :

  • ses heures de début

  • heure de fin

  • nom de la simulation qui a fourni son état initial.

Cela inclut aussi un bouton de simulation de réexécution qui vous permet de ré-exécuter ce calcul en particulièer. Auparavant, vous auriez dû ré-exécuter toutes les simulations incluses dans l’analyse.

Taux d'infiltration et d'évaporation dans le sol inclus dans le résultat graphiques et grilles

Les résultats de l’infiltration du sol et le taux d’évaporation brut d’un sous-bassin sont maintenant visible lors de la création de graphiques et les grilles. Deux nouveaux champs, Profil d’évaporation et Taux d’évaporation max, sont maintenant inclus dans les résultats des sous-bassins. Voir Subcatchment Results Data Fields dans l’aide pour plus d’informations.

Renommage des résultats des sous-bassins QINFSOIL et QINFGRND

Lorsque l’infiltration du sol (objet de la BD) n’est pas modélisée, le stockage du sol n’est pas inclus dans la simulation. Donc les résultats d’infiltration dans le stockage du sol (Infiltration to soil store) du sous-bassin (QINFSOIL) et infiltration dans le stockage du sol (Infiltration to ground store) (QINFGRND) ont été plus justement renommés Infiltration du sol (Infiltration to soil) (QINFSOIL) et Infiltration dans la nappe (Infiltration to groundwater) (QINFGRND) pour en tenir compte. De plus, le résultat QINFSOIL est maintenant affiché indépendamment du fait que l’objet infiltration du sol soit utilisée dans la simulation ou non.

Requêtes SQL sur des réseaux de modèles

L’option « Exécuter une requête sur plusieurs réseaux » (sous-menu outil) vous permet désormais d’exécuter une requête SQL sur différents réseaux d’un modèle.

Importateur SOBEK

L’importateur SOBEK a été amélioré. Les couches de sections en travers peuvent maintenant être importées à partir de fichiers réseau LIT de SOBEK. Les données de sections en travers sont utilisées pour créer des nœuds avec des liens avals soit de type conduite , soit de type canal dans InfoWorks ICM.

Les informations sur les sections en travers provenant principalement de l’attribut SOBEK ‘ty’ sont importées dans les propriétés appropriées (conduite, forme, canal et forme de canal) dans ICM. Voir la rubrique Importing SOBEK Network Data dans l’aide en ligne, pour plus d’informations.

Importateur MicroDrainage

Les attributs suivants peuvent maintenant être importés à l’aide de l’importateur MicroDrainage :

  • Profondeur des sédiments

  • Pourcentage imperméable

De plus, pour les contrôles en ligne, un regard plutôt qu’un nœud de type break est maintenant inséré (lorsqu’applicable) entre le lien de structure et la canalisation raccourcie. La surface de cheminée la surface de la chambre du regard sont définies à 1m2.

Toute noue dans MicroDrainage qui possède un attribut « Cap Volume at Depth » non nul est importé dans ICM en tant que conduite avec une forme fermée. Auparavant, elles étaient importées comme un lien canal. Reportez-vous à la rubrique Importing MicroDrainage Network Data, pour plus d’informations.

Sauvegarde d'un état avec PDM, SRM et RDII avec historique des précipitations

Une nouvelle approche de la sauvegarde des configurations pour les modèles PDM, SRM et RDII antérieurs à SWMM5 utilisant les précipitations et les historiques d’évaporation a été intégrée. Cela permet à ces fichiers de sauvegarde d’un état, dans la plupart des cas, d’être nettement moins volumineux que précédemment.

Infiltration au sol

Auparavant, lorsqu’un nouvel objet « infiltration du sol » était ajouté à un réseau, il contenait par défaut un sous-événement avec une heure de départ initialisée à 00:00:00 et un niveau de 0.000000 m. Cela a maintenant été supprimé et aucun enregistrement initial n’est inclus.

Lors d’une simulation, InfoWorks ICM définit les niveaux d’eau souterraines initiaux suivant cet ordre :

  • Vérification des propriétés des sous-événements pour tous les sous-bassins d’un réseau,

  • Vérification des propriétés des profils pour les sous-bassins spécifiés et l’ID infiltration du sol,

  • Vérification du pas de temps des profils enregistrés pour les sous-bassins spécifiés et les ID infiltration du sol.

Cependant, si le pas de temps initial du profil unique enregistré dans l’objet d’infiltration au sol n’avait pas été supprimé, il aurait été incorrect de l’utiliser en premier plutôt qu’en troisième. Afin de définir le niveau initial des eaux souterraines pendant la simulation. En ne l’incluant pas automatiquement dans un nouvel objet d’infiltration du sol, cela assure que le bon ordre est suivi pour le réglage du niveau initial.

Améliorations apportées à la fonctionnalité GPU pour les conduites 2D

La version GPU du moteur 2D prend désormais en compte les conduites 2D.

Amélioration de la performance des graphiques personnalisés

Dans les graphiques personnalisés, lorsque les propriétés des graphes sont modifiées, la réactivité d’affichage a été améliorée.

Génération automatique de noms de nœuds à l'aide de la méthode UK Grid

Auparavant, lors de la génération automatique de noms de nœud en fonction de leur emplacement au Royaume-Uni. La numérotation des nœuds, qui permet de s’assurer que chaque identifiant de nœud est unique, était limitée à 99 par 100m2. Cela a maintenant augmenté de sorte que les deux derniers caractères dans l’ID de nœud puissent maintenant inclure des lettres ainsi qu’un mélange de lettres et de chiffres, permettant un maximum de 1295 identifiants par 100m2 d’être générés.

Prise en charge d'ArcGIS 10.7

InfoWorks ICM est désormais compatible avec ArcGIS version 10.7 lors de l’utilisation du map control (=noyau SIG) ArcGIS Engine / ArcGIS Desktop.

Reportez-vous à la section Modification du contrôle cartographique actuel (Changing the current Map control) pour plus d’informations sur les contrôles cartographiques pris en charge.

Message d'avertissement de validation fourni pour les altitudes supérieures à 6000 mètres

Un message d’avertissement de validation était précédemment fourni pour toutes les élévations supérieures à 3 000 mètres ; cette limite a maintenant été portée à 6000 mètres. Les paramètres des objets du réseau suivants ont été affectés :

message_avertissement
message_avertissement

Gérer les mises en page

Une nouvelle mise en page – Factory defaults – est désormais disponible dans la liste Mise en page (Layout List) du menu Gestion des mises en page (disponible pour les paramètres d’un objet). Cette mise en page consiste à la mise en page d’origine pour tous les objets de la base de données. L’activation de la mise en page par défaut réinitialisera toutes les mises en page locales. Qui es définies par l’utilisateur vers la mise en page par défaut des données sources. Les mises en page de base de données sauvegardées ne seront pas réinitialisées.

La mise en page « défaut », disponible dans la version précédente de la boîte de dialogue « Gérer la présentation », a été retiré.

Menu configuration

L’option Réinitialiser du menu Configuration inclut désormais le nom de l’objet sélectionné dont la mise en page peut être réinitialisée et l’option Enregistrer a été renommée en Enregistrer localement.

L’option Tout réinitialiser a été supprimée. Vous pouvez maintenant utiliser la nouvelle mise en page – Factory defaults – dans la boîte de dialogue « Gérer la mise en page » pour réinitialiser toutes les mises en page locales définies par l’utilisateur à leurs valeurs par défaut.

Voir Object Properties Window Toolbar et Using the Object Properties Window dans l’aide pour informations supplémentaires.

Fichiers AutoCAD DWG

La mise à jour d’un réseau à partir de fichiers au format DWG AutoCAD 2018 et 2019 est désormais prise en charge.

Amélioration du tri de la couche GeoPlan

Le tri des couches de la carte a été amélioré de sorte qu’elles sont désormais jusqu’à 5 fois plus rapidement affiché dans le GeoPlan.

Sources de données OPC

OPC, qui fournissait une connexion de source de données à un système SCADA compatible OPC via les produits Innovyze SCADAMaster ou Infinity System ne peuvent plus être utilisés comme source de données des TSDB. Par conséquent, les nouveaux objets « Configuration Infinity System » ne peuvent plus être ajoutés à une base de données. Cependant, les objets ISC existants et la fonctionnalité qui leur est associée sont toujours pris en charge.