Nouvelle version ICM 2021.4

Nouvelle version InfoWorks ICM 2021.4

Nouveautés de la version

Cette rubrique résume les modifications et les ajouts incorporés dans InfoWorks ICM 2021.4 qui n’étaient pas disponibles dans les versions précédentes.

Voici un aperçu de certaines nouvelles fonctionnalités de la version 2021.4. Pour avoir la liste exhaustive de celle-ci, vous pouvez télécharger le document dans le boutons ci-dessous.

Définitions de rugosité

Les définitions de rugosité sont désormais disponibles pour les réseaux InfoWorks. Ce sont des objets polygonaux non visuels qui permettent de définir la rugosité en fonction de la profondeur dans les éléments de maillage des zones 2D. La valeur de rugosité (n de Manning) dans les éléments de maillage changera dynamiquement lors d’une simulation en fonction de la fonction de définition de rugosité

Jusqu’à trois rugosité (le n de Manning) et deux seuils de profondeur peuvent être spécifiés, elles vont être appliquée aux éléments du maillage au sein des zones 2D et/ou à la zone de rugosité à laquelle la définition de rugosité est associé.

Si plusieurs valeurs de rugosité sont spécifiées pour la définition de rugosité, les valeurs de rugosité supplémentaires sont définies à des seuils de profondeur spécifiques. Pour les définitions de rugosité avec plusieurs valeurs de rugosité, la rugosité est définie comme une fonction d’interpolation lissée où la transition entre les valeurs de rugosité suit une spline cubique.

Voir les Roughness Définitions et Roughness Définition des données champs dans l’aide ICM pour plus d’informations.

Un nouveau champ de définition de rugosité a également été ajouté aux propriétés des zones 2D et des zones de rugosité qui vous permet de sélectionner un objet de définition de rugosité à utiliser lors de la génération d’un maillage pour une zone. Auparavant, le champ Rugosité (n de Manning) fournissait les informations de rugosité ; ce champ a été retenu pour la rétro compatibilité et sera uniquement activée si aucune rugosité définition objet est sélectionné dans la définition Roughness.

Modèle de solution de volume fini pour les conduits InfoWorks

Une nouvelle option de modèle de résolution, Volume fini, est désormais disponible pour les conduites d’un réseau InfoWorks. Il a été développé pour aider à modéliser des scénarios d’écoulement transcritiques complexes, en particulier pour résoudre les sauts hydrauliques qui peuvent se produire dans une conduite.

Consultez la rubrique Théorie hydraulique pour plus d’informations sur ce nouveau modèle de solution. Si vous voulez utiliser le solveur volumes finis dans une simulation, assurez-vous que le modèle de la solution est réglé à FiniteVolume dans les propriétés pour les champs de la conduite. C’est un prototype solveur qui est en cours de rendu disponible aux utilisateurs; les résultats doivent donc à vérifier avant d’être utilisés à des fins d’étude.

Affichage de la somme et de la valeur moyenne des cellules sélectionnées dans les fenêtres de grille d'objet réseau

La somme et la valeur moyenne des propriétés ou des résultats des objets de réseau numériques applicables, tels que la surface ou le volume d’inondation, peuvent désormais être affichées dans la barre d’état lorsque l’ option Somme automatique est sélectionnée dans le menu Grille ou la barre d’outils Fenêtres de la grille de modélisation , et le les cellules pertinentes sont sélectionnées dans l’objet de réseau ou la fenêtre de grille de résultats. Voir Modification des données dans la fenêtre Tableau d’objets réseau pour plus d’informations.

Malaisie HP1 2015 précipitations

Les pluies de projet incluent désormais une nouvelle option Malaysia Rainfall HP1 2015. Cette méthode est basé sur la méthodologie mise à jour décrite dans la procédure hydrologique n ° 1 (révisée et mise à jour en 2015) du gouvernement de Malaisie, Département de l’irrigation et du drainage, et comprend deux nouveaux domaines, ARF et facteur de changement climatique , qui sont utilisés pour déterminer le areal réduction facteur et le climat des facteurs de changement à être appliqués à la pluie de conception.

De plus, la zone est maintenant utilisée pour spécifier la taille du bassin versant pour lequel les précipitations doivent être générées , le choix de l’ ARI ( intervalle de retour moyen en années) a été étendu pour inclure les options – 0,16 , 0,25 et 200 , et le choix des emplacements a été mis à jour afin que vous puissiez maintenant sélectionner l’une des cinq régions de pluie qui déterminent le modèle temporel à utiliser. Et, bien que vous soyez toujours obligé de fournir les coefficients d’équation polynomiale IDF, ceux – ci sont maintenant pour λ, Ƙ, θ et Ƞ, qui sont utilisés dans l’ équation d’ intensité des précipitations mise à jour .

Voir les générateur de pluie de projet et la fenêtre de Générateur de pluie de projet pour plus d’informations.